SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > CFDT’elles > Un SMS au 114 alerte violences Conjugales

2 avril 2020

Un SMS au 114 alerte violences Conjugales

Le 3919 (numéro vert), toujours actif durant le confinement, est nettement moins sollicité. Pour cause, il apparait comme bien moins évident de téléphoner, enfermé·e avec son agresseur.

Depuis le 26 mars, les pharmacies deviennent un lieu d’alerte, grâce au code « masque 19  » à donner aux professionnels de la pharmacie , durant cette période de cohabitation ininterrompue pouvant être dangereuse pour certaines femmes et leurs enfants.

Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité femmes-hommes et de la lutte contre les discriminations, a également annoncé la mise en place de points éphémères dans les centres commerciaux à compter du lundi 30 mars, dans le but d’accueillir les victimes.

Enfin depuis mercredi 1er avril, la procédure d’urgence a été simplifiée, pour permettre de prévenir les forces de l’ordre de manière discrète. Il suffit d’envoyer un SMS au 114 pour donner l’alerte. Cette mesure est complémentaire de toutes les précédentes.

Les associations membres du réseau Solidarité Femmes continuent leurs accompagnements :
A Villeurbanne, VIFFIL 69, 04 78 85 76 47, du lundi au vendredi (sauf jeudi après-midi) de 9h30-12h30 et 13h30-17h.

A Saint-Etienne, SOS Violences conjugales 42, 04 77 25 89 10, du lundi au vendredi de 9h-12h30 et 13h30-17h.

A Chambéry, Savoie de Femmes, 04 79 85 53 68 contact@savoiedesfemmes.fr

A La Roche sur Foron, Espace femmes 74, 04 50 97 61 90, du lundi au vendredi de 13h30-17h ou rappel après envoie d’un mail à : espacefemmes74@gmail.com

A Grenoble, Issue de secours 38, SOS Femmes le Rialto, 06 03 49 50 36, du lundi au vendre de 9h-12h et 14h-17h ou Solidarité femmes Milena 38, 04 76 40 50 10, du lundi au vendredi de 9h-12h30 et 13h30-17h.

plus d’infos :
https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/Communiques/Engagement-des-pharmacies-pour-permettre-l-accueil-des-victimes-de-violences-intrafamiliales