SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Suite à l’annulation de l’Assemblée Générale du 10 juin, Le SCERAO écrit à (...)

août 2004

Suite à l’annulation de l’Assemblée Générale du 10 juin, Le SCERAO écrit à François CHÉRÈQUE

François,

Nous avons appris la tenue d’un Bureau National Confédéral le 10 juin, jour prévu pour notre 2ème Assemblée Générale sur la démocratie interne à la CFDT à laquelle Gaby BONNAND devait participer. Ce BNC extraordinaire nous prive de sa présence.

Nous avons été contraints d’annuler cette Assemblée car son objectif principal et essentiel était de permettre un large échange avec un « haut » responsable de notre organisation suite aux fortes perturbations internes des 12 derniers mois. Depuis le 15 mai 2003, nous avons travaillé dur pour maintenir le cap. De nombreux militants restent à la CFDT grâce à l’énergie que nous avons déployée pour les y retenir.

Tu peux comprendre combien cette décision nous coûte et quel trouble elle peut semer dans les esprits de nos militants, même si la réunion du BNC dans la circonstance est bien légitime et contribue au bon fonctionnement démocratique CFDT.

En fait, l’erreur a été commise en amont du 5 février 2004, lorsque la confédération, sous l’influence de l’URI Rhône Alpes, n’a pas jugé bon de participer à notre Assemblée Générale.

Nous payons aujourd’hui les disfonctionnements internes, anti démocratiques et le poids des « étiquettes » que certains prennent un malin plaisir à coller et recoller sur le dos de militants qui s’efforcent de fonctionner dans la transparence et le respect mutuel.
Les syndicats, organes politiques de base de notre organisation, n’ont pas d’espace d’expression à la hauteur de ce titre pompeux mais ils ont encore le pouvoir de voter en congrès, le notre saura très prochainement en faire bon usage lors du prochain congrès de l’URI-Rhône Alpes CFDT.

J’espère au moins que les décisions que prendra le BNC sur le dossier Assurance Maladie seront à la hauteur du sacrifice que sa tenue nous impose.

Compte tenu de cette situation, nous ne comptons pas organiser à nouveau une Assemblée Générale qui reposerait sur l’hypothétique venue d’un (une) éminent(e) responsable.
En revanche, notre prochain congrès de syndicat aura lieu les 1er et 2 décembre à VILLEURBANNE. Ta venue y serait très appréciée et de nature à dissiper nombre de malentendus.

Cordialement.

Brigitte BIENASSIS,
Secrétaire Générale du SCERAO-CFDT