SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > ACTUALITES > Projet Hercule : une demande intersyndicale de commision pour travailler (...)

4 janvier 2021

Projet Hercule : une demande intersyndicale de commision pour travailler sur l’avenir d’EDF

L’intersyndicale CGT – CFE CGC – CFDT – FO demande au Président de la République la création d’une commission sur l’avenir d’EDF.

L’intersyndicale CGT – CFE CGC – CFDT – FO demande au Président de la
République la création d’une commission sur l’avenir d’EDF.

Mobilisées aux côtés des salariés pour refuser le projet Hercule et réclamer un véritable débat sur l’avenir du Groupe EDF, l’intersyndicale composée des quatre fédérations syndicales représentatives CGT – CFE CGC – CFDT – FO des Industries Électriques et Gazières a écrit au Président de la République pour lui demander de créer une commission sur l’avenir d’EDF et d’enfin la recevoir.

Tout au long de la pandémie, l’engagement de l’entreprise et de ses salariés à assurer un service public essentiel a en effet été unanimement reconnu en 2020 et il continue à l’être. Dès lors, l’avenir du Groupe EDF et les solutions alternatives à Hercule, plus pertinentes au plan industriel, stratégique et sociétal, méritent une concertation et un dialogue social exemplaires mais aussi un véritable débat démocratique avec la Nation.

C’est ce que les responsables des confédérations syndicales ont rappelé au Président de la République dans un courrier adressé le 7 janvier dernier mais resté à ce jour sans réponse.

Alors que les négociations avec la Commission européenne semblent s’enliser autour des fondements même du projet Hercule, la Ministre de la Transition Écologique a évoqué la possibilité d’élaborer un autre projet pour l’avenir du Groupe EDF. Quant au Ministre de l’Économie, il a défendu la mise en place d’un Service d’Intérêt Économique Général (SIEG) européen pour assurer l’avenir d’EDF.

De fait, par leurs interventions, le Gouvernement a ouvert la voie pour élaborer un autre projet qui pourra véritablement assurer l’avenir d’EDF et de ses missions de service public qui sont au cœur de la souveraineté et de l’ambition climatique de la Nation.

A la veille du 1er janvier 2022 où la France assurera la présidence de l’Union Européenne, l’intersyndicale considère que notre pays peut, avec EDF, proposer à toute l’Europe d’entrer en résilience face aux enjeux énergétiques, climatiques, sanitaires et géopolitiques qui nous attendent.
C’est d’autant plus essentiel que les derniers événements au Texas et en Suède démontrent tout autant l’urgence face au dérèglement climatique que les dégâts de la dérégulation ou l’impératif de sûreté et de résilience des systèmes électriques, comme l’indique le dernier rapport de France Stratégie.

C’est pourquoi, soucieuse du respect du débat démocratique, l’intersyndicale demande la création d’une commission chargée d’établir le diagnostic de la situation d’EDF, de faire le bilan de 20 ans dedérégulation du marché de l’électricité et de proposer des pistes pour bâtir l’avenir d’EDF.

En la plaçant sous l’égide du Haut-Commissariat au Plan, cette commission pourra associer l’État, la direction de l‘entreprise, les organisations syndicales et des représentants de la Nation, et aura tous les moyens nécessaires dont ceux de s’appuyer sur des expertises telles que celles de France Stratégie, du Secrétariat Général aux Affaires Européennes, du Conseil Économique, Social et environnemental voire de la Caisse des Dépôts, et aura pour objectif de remettre ses recommandations avant l’été.