SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > L’enquête TEQ au CNPE de St ALBAN

novembre 2003

L’enquête TEQ au CNPE de St ALBAN

La Section CFDT de St ALBAN a réalisé cette enquête auprès de 150 agents pendant l’été. La RTT est appréciée car elle apporte du temps libre mais les problèmes d’organisation du travail et les embauches insuffisantes génèrent des souffrances morales. Le management de l’entreprise est mis en cause : opacité de la stratégie de l’entreprise, politique des ressources humaine difficile, inexistante, auxquelles s’ajoute un manque de suivi de la formation professionnelle. Les agents interrogés jugent les syndicats nécessaires mais peu efficaces. Il y a matière à fixer un plan de travail pour les années qui viennent.

86 questionnaires ont été analysés, la population ciblée est les services d’appui, non cadres. Le compte rendu se présente sous forme de tableaux et de graphes, faciles à exploiter. A partir de ce document, l’équipe CFDT de St ALBAN a travaillé sur la préparation de la restitution au cours d’une 2ème formation d’une journée en octobre. En résumé :
Conditions de travail et sécurité : les horaires sont bien respectés même si 1/3 déclarent travailler parfois chez eux. La RTT est appréciée car elle donne du temps libre. Mais les points noirs sont les salaires, la charge de travail et l’emploi. Les conditions de sécurité des sous traitants posent question.
Côté évolution de carrière, notons le manque de suivi de la formation professionnelle.
Rémunération : les agents connaissent mal les éléments de rémunération périphériques (intéressement, primes..).
Le management est largement critiqué : stratégie incomprise, politique des ressources humaines inexistante, encadrement orienté uniquement sur les objectifs économiques.

La place des syndicats est reconnue mais manque d’efficacité.
La synthèse de l’enquête sera transmise à tous les agents enquêtés. Une présentation en sera faite lors de l’Assemblée Générale de la section le 4 novembre. L’objectif est d’en tirer maintenant un plan de travail de la section pour l’année qui vient.