SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Elections aux Conseils d’administration d’EDF et de Gaz de France

avril 2004

Elections aux Conseils d’administration d’EDF et de Gaz de France

Le 6 mai prochain les agents d’EDF, de Gaz de France, d’Electricité de Strasbourg, de la TIRU et de COFATECH éliront leurs représentants aux Conseils d’administration d’EDF et de Gaz de France. Chaque conseil est composé de 18 membres dont 6 sont élus par les salariés des entreprises concernées et de leurs principales filiales. C’est ainsi que quelques mois seulement après les élections de représentativité les agents vont retourner aux urnes dans un contexte particulièrement difficile. Les militants de la CFDT devront, plus encore qu’à l’automne dernier, savoir convaincre de la pertinence de l’action de la CFDT.

La campagne pour ces élections débutera le 13 avril prochain, seulement quelques jours après l’action que l’ensemble des organisations syndicales ont décidé le 8 avril pour demander le retrait du projet de loi du gouvernement sur la transformation du statut des deux entreprises. C’est donc dans ce climat de lutte que cette campagne se déroulera. Les agents ne devront pas s’y tromper ou se faire tromper soit par trop de démagogie, soit par trop de promesses dans l’accompagnement d’une direction libérale.

Pour une organisation comme la CFDT une place dans un conseil d’administration est essentielle pour pouvoir faire entendre la voix des agents, peser sur les évolutions des entreprises pour qu’elles soient sources de transformation sociale favorable aux agents, comprendre les stratégies développer et les expliquer aux agents. Dans les conseils d’administration les élus salariés doivent œuvrer pour que le Responsabilité Sociale des Entreprises n’en reste pas à l’état de slogan.

La cause que défendront les candidats de la CFDT pendant cette campagne et, bien sûr après leur élection, est celle d’une entreprise publique intégrée qui respecte ses agents. Dans ce message de campagne tout est dit. A un moment où l’Europe n’impose qu’une chose : la libre concurrence, il est important de rappeler que seule l’idéologie libérale traduit cela par une volonté d’ouverture du capital d’EDF et de Gaz de France. Pour mieux offrir demain nos entreprises à des intérêts privés certains, à la direction et au gouvernement, voudraient, comme cela a déjà été fait pour d’autres grands groupes, découper les entreprises en morceaux. La CFDT estime qu’EDF et Gaz de France sont aujourd’hui des entreprises appréciées des français parce qu’elles ont toujours été intégrées de l’amont jusqu’à l’aval. Pour la CFDT elles doivent le rester.

Seuls un statut d’Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC) et l’intégration des entreprises permettront à EDF et Gaz de France, à partir de la sécurité d’approvisionnement, d’assurer les missions de service public que sont l’obligation de desserte, le droit à l’énergie et la péréquation tarifaire nationale.

Contrairement à ce qui c’est fait ces dernières années EDF et Gaz de France doivent évoluer dans ce cadre et en respectant les agents qui sont les forces vives des entreprises. C’est par une campagne de proximité que les candidats parrainés par la CFDT iront à la rencontre des agents pour se mettre à leur écoute.