SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Assemblée Générale du 5 février 2004 : de bons débats

mars 2004

Assemblée Générale du 5 février 2004 : de bons débats

L’année où il tient son congrès ordinaire le SCERAO - CFDT n’a pas l’habitude d’organiser une Assemblée générale. Mais après les turbulences provoquées par la conclusion du dossier retraites au printemps dernier le conseil syndical du SCERAO - CFDT avait décider d’en organiser une pour réunir ses adhérents autour du dossier de l’Assurance maladie. Comme la CFDT a décidé en octobre 2003 d’un grand débat sur la démocratie interne pour ne pas rester sur l’amertume de l’avis positif rendu un peu rapidement sur le dossier des retraites, la deuxième partie de l’Assemblée générale portait sur ce thème de la place du militant et de l’adhérent dans l’organisation. Ces débats étaient attendus des adhérents puisque 170 d’entre eux ont répondu présents à l’invitation du syndicat le 5 février dernier sur le site de La Part Dieu.

Pour l’Assurance maladie l’objectif du syndicat était de permettre à chaque responsable d’avoir un bon niveau de connaissance de ce dossier, complexe s’il en est. Pour cela le SCERAO avait fait appel à des spécialistes, administrateurs de Caisse Régionale (CRAM) et Caisse Primaire (CPAM) de l’Assurance Maladie. Ils ont apporté leurs connaissances aussi bien sur l’histoire de la sécurité sociale, son contexte actuel, les perspectives de l’assurance maladie que sur les enjeux de la concertation qui s’est ouverte le 9 février entre le gouvernement et les 60 acteurs de ce dossier. La secrétaire fédérale chargée de la protection sociale et du suivi du SCERAO a quant à elle présenter les propositions et les choix que la CFDT défend sur ce thème. Le nombre de questions et de points de vue développés lors de cette réunion ont montré tout l’intérêt que portent les adhérents sur un sujet où la question est celle de la société que nous voulons construire.

L’absence d’un membre du Bureau National CFDT a été remarquée et fortement regrettée par l’ensemble des participants. Mais pour autant, après une présentation du fonctionnement de la CFDT les militants et adhérents ont essayé de répondre aux questions choisies par le Comité National CFDT du mois d’octobre dernier. Trois thèmes de réflexion autour de la démocratie directe, d’évaluation d’un bon compromis et des notions de délégation et de participation ont ainsi animé l’après-midi. Les réponses ne sont ni simples, ni immédiates. Le conseil syndical va, à partir des synthèses de chaque groupe, élaborer une contribution au débat confédéral. Les membres du Comité Directeur Fédéral FCE et celui du bureau régional Rhône-Alpes s’en serviront pour alimenter le débat dans les instances ad hoc. Mais les participants du 5 février comptent bien poursuivre ce débat en direct avec un membre du BNC lors du deuxième trimestre.