SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Vœux en noir & blanc… ou gris

janvier 2007

Vœux en noir & blanc… ou gris

La période de janvier est traditionnellement celles des vœux, que l’on échange,.
Très sincèrement, je veux vous souhaiter à tous beaucoup de courage et d’énergie pour cette année 2007. Recevez mes meilleurs vœux de santé, de bonheur, de sérénité, de tolérance, de plaisir
Beaucoup de courage et d’énergie, nous en aurons tous besoin. Je ne dis pas que l’année s’annonce mal, mais tout de même ! Elle s’annonce un peu plus difficile que d’habitude.
Vous avez du remarquer que ce journal, comme le précédent, recouvre deux mois. La raison en est simple, notre assistante Silvy a du réintégrer EDF. Elle était détachée pour travailler au syndicat depuis plusieurs années. Elle s’occupait, entre autres, du secteur Formation et du journal.

J’en profite ici, au nom de tous les membres de l’exécutif syndical, pour remercier Silvy de tout ce qu’elle a fait pour le SCERAO. Son aide nous fut précieuse.

En 2007, le droit syndical va être renégocié dans les IEG (Industries Electriques et Gazières). Les premières rencontres avec les directions ne laissent pas présager une évolution du droit en notre faveur. Les modifications de structures qui sont en cours font que plusieurs de nos collègues vont devoir quitter leur activité syndicale et reprendre une fonction plus ‘’classique’’. Le travail du syndicat doit donc se partager entre les membres de l’exécutif.
Les syndicalistes venant du public sont de moins en moins nombreux. Ceux qui viennent du privé obtiennent rarement des temps pleins à consacrer au syndicat.

Dans les entreprises, publiques ou privées, les problèmes s’accumulent : refonte des structures avec plans de licenciements, attaque sur le temps de travail, sanctions ou licenciements abusifs, discriminations salariales, syndicales… Parfois, même les règles de sécurité élémentaire sont oubliées par nos dirigeants. De quoi occuper nos délégués syndicaux et nos élus dans leurs entreprises.

Doit on penser que le patronat, dans son ensemble, renforce la répression syndicale ?
Ou que, se sentant soutenu par un gouvernement qui les laissent agir à leur guise, les Directions d’entreprises font ce qu’elles veulent ?
Quoiqu’en disent les déclarations de quelques ministres elles ne cherchent pas les négociations avec les partenaires sociaux.
Nous devons donc rester vigilants, faire circuler les informations pour être réactifs, créatifs et défendre les droits des salariés qui nous font confiance.
Comme le dit le slogan CFDT : ‘’Ne perdons pas notre vie à la gagner ‘’.