SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > TOUR D’HORIZON > Vive le travail du dimanche !

21 janvier 2007

Vive le travail du dimanche !

Au premier abord, cette proposition semble séduisante pour certains. « Nous sommes désormais entrés dans le XXIeme siècle et il est temps de nous débarrasser de nos archaïsmes ! » disent-ils.
Nous avons besoin d’une France forte, d’une France qui travaille. Et le travail le dimanche est gagnant sur 3 fronts.
- Il permet de faire gagner plus à ceux qui souhaitent travailler plus (sur volontariat, s’empressent-ils d’ajouter...)
- Il permet aux entreprises d’augmenter leur chiffre d’affaire, en apparence...
- Il permet enfin aux familles de faire leurs achats tranquillement le dimanche

C’est en substance les arguments développés dans beaucoup de médias par les ténors de la droite. Cette approche réductrice de cette question de société, peut susciter des interrogations, de l’intérêt, voir l’engouement pour un certain nombre de citoyens « consommateurs », cela est normal, nous pouvons le comprendre...

Essayons de répondre point par point, à cette présentation élogieuse.

 Il permet aux entreprises d’augmenter leur chiffre d’affaire ?

Rien n’est moins sûr !
Tout bon gestionnaire de la trésorerie familiale est bien placé pour le savoir. Il est impossible de dépenser plus d’argent que son budget mensuel ne l’y autorise.
En conséquence, le comportement des clients a de forte chance d’être le suivant. L’argent normalement dépensé sur les 6 jours d’une semaine, le sera sur les 7 jours de la même semaine. Le portefeuille du consommateur n’aura pas été rempli d’une quantité d’€ supplémentaire grâce à cette ouverture du dimanche. Il n’y a donc aucune espèce de raison pour qu’il dépense plus globalement !
Ce sont les petits commerces, ne pouvant pas payer les majorations du travail le dimanche, qui vont en faire les frais.
Les entreprises elles, auront à faire face à des dépenses supplémentaires, pour permettre l’accueil des clients dans de bonnes conditions.
- chauffage ou climatisation
- éclairage
- surveillance des locaux avec des agents de sécurité
- salaires versés aux hôtesses de caisses, au personnel chargés d’approvisionner les rayons.

 Il permet de faire gagner plus à ceux qui souhaitent travailler plus ?


C’est indéniable ! Le code du travail et les conventions collectives prévoient des majorations de salaire pour le travail le dimanche. Mais ! Mais ! A la CFDT, nous avons la faiblesse de penser que si le travail du dimanche devient la norme, le législateur sera fortement tenté de modifier le code du travail. Alors ce jour de repos travaillé deviendra la norme.
La question devient : Ce jour là, pourquoi payer plus aux salariés une journée comme les autres jours de la semaine ?

 Seuls les volontaires travailleront le dimanche : foutaise !

Quand on vous dit : « soit tu travailles dimanche, soit tu n’es pas embauché(e) ou soit du dégages... » qu’est-ce que vous faites ?
Du même ordre, les employeurs disent : « on ne peut pas augmenter vos salaires de base, vous pouvez le comprendre... mais si vous voulez gagner plus, travaillez le dimanche ! » Qu’est-ce que vous faites ?
Quand on sait les bénéfices que font ces entreprises, c’est honteux !

 Il permet enfin aux familles de faire leurs achats tranquillement le dimanche

C’est sûre que pour acheter les pâtes et les yaourts, il faut se déplacer en famille !!!

Certes, au moins dans un premier temps ! Mais il y a fort à parier, qu’au fil du temps, les mêmes individus qui voulaient de cette nouvelle organisation, en seront les premiers à en pâtir.
Les citoyens consommateurs qui arpenteront demain les linéaires des grands magasins ou les rues piétonnes des villes et villages en famille, sont les mêmes qui devront travailler après demain pour justement assurer le bon déroulement de cette journée de travail supplémentaire.

C’est un argument peut développer par les opposants au travail du dimanche. Pourtant, il ne suffit pas de décréter une journée de travail en plus comme le dimanche, pour qu’une économie se mette en place seule, de manière organisée. Dans les magasins, nous avons tous le tort de penser que seules les hôtesses de caisses seront mise à contribution. C’est oublier un peu rapidement la complexité de fonctionnement d’une entreprise. Puis de la place occupée par cette entreprise dans le paysage économique.
Nous l’avons vu plus haut, il faudra faire travailler des agents de sécurité, des agents d’entretien des surfaces, mais aussi tout le personnel encadrant ces personnes. Il faudra veiller aux systèmes informatiques, aux différents fluides : eau, air, chauffage, refroidissement, éclairage. De la même manière, il est impensable de laisser des quantités d’argent dans les caisses de ces grands magasins du dimanche soir au lundi matin. Cela veut dire, convoyage des fonds le dimanche et à l’autre bout de la chaine, des banques ouvertes avec du personnel pour réceptionner ces fonds.
Si les magasins se vident, alors il faut les remplir ! Cela nécessite des magasiniers pour placer les produits en linéaires, des ouvriers qualifiés pour les manœuvres d’engins lourds, du transport routier pour acheminer les marchandises des usines de production vers les entrepôts. En conséquence, de nombreuses usines devront alors produire à feux continus, être elles-mêmes approvisionnées en matières premières. Ces usines de production devront fonctionner le dimanche, comme tous les autres jours de la semaine. Les quais de chargements devront être disponibles avec du personnel pour assurer le transfert des marchandises. Les docks des grands ports devront fonctionner à plein régime avec tout le personnel administratif utile et nécessaire.
Petit à petit toute la Société devra transformer ses habitudes de vie, le travail des uns entrainant par ricochet le travail des autres.
Tous ces nouveaux travailleurs du dimanche seront dans l’obligation d’assurer la garde de leurs enfants. Des nourrices devront garder des enfants car les parents seront au travail, peut être des crèches (qui n’existent pas encore) devront se créer, des médecins pédiatres assurer des gardes, des administrations recevoir le public...

 Et en finalité ? Le dimanche sera devenu un jour comme les autres


Paradoxalement, ceux qui souhaitaient une activité commerciale afin de vaquer à leurs achats ne pourront plus en profiter, car eux même seront les vaillants petits soldats et assureront le bon fonctionnement du système.

Il faudra alors se poser une autre question d’évolution ! Pourquoi maintenant ne pas assurer le service commerciale 24h/24,, jour et nuit ?
- Cela permettrait de faire gagner plus à ceux qui souhaitent travailler plus (sur volontariat)
- Il permet aux entreprises d’augmenter leur chiffre d’affaire
- Enfin, certaines familles dont les parents travaillent 7 jours/7, pourraient faire leurs achats tranquillement la nuit !

Le dimanche est le seul jour de la semaine où la famille peut être ensemble. Les liens familiaux sont-ils si forts que l’on puisse aller vers leur destruction ? Ca serait plutôt l’inverse.

 Déjà beaucoup de professionnels travaillent le dimanche, hôpital, usines, transports, arrêtons là les dégâts. Ceux qui veulent faire leur course le dimanche et même la nuit peuvent le faire sur internet, les commandes sont traitées en différé à des horaires « humains »....


Warning: mysqli_query() [function.mysqli-query]: (HY000/1194): Table 'spip_jobs' is marked as crashed and should be repaired in /home/www/client/www/ecrire/req/mysql.php on line 244