SCERAO-CFDT
Le Syndicat CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > ACTUALITES > Vie des Sections > VENINOV DOIT VIVRE !

12 janvier 2011

VENINOV DOIT VIVRE !

Le 12 novembre 2009, une fusion transfrontalière est intervenue entre l’ensemble des filiales européennes [1]

Dès le 4 mai 2010, la CFDT a alerté les salariés de VENINOV sur la spécialisation de l’usine uniquement sur le nappage et sur le non-renouvellement des investissements machines comme la « Drent »...

Comme nous le pressentions, durant l’été la situation s’est aggravée avec l’absence de trésorerie et le déménagement du dépôt de Chaponnay à Bocholt en Allemagne. Entre septembre et octobre, 6 semaines de chômage partiel ont été infligées au personnel, et même si en novembre le travail a repris : il n’y a pas eu de production !

Début octobre, la CFDT a écrit en alertant Madame le Maire de Vénissieux (Michelle PICARD) pour lui faire part de son inquiétude sur les agissements du groupe ALKOR VENILIA Gmbh. Madame PICARD a convoqué la CFDT le 26 novembre pour obtenir des explications. Madame PICARD a averti le député M. André GERIN et a provoqué une réunion de celui-ci le 30 novembre avec les organisations syndicales de Veninov.

Le 30 novembre lors d’une assemblée générale du personnel, la CFDT suite au non paiement des salaires menace de saisir le procureur de la République, cette procédure de référé est engagée le 3 décembre par les syndicats auprès du conseil des prud’hommes. Face à cette détermination, une partie du salaire des employés a été versée début décembre et l’autre partie le 15 décembre avec la moitié de la prime du 13ème mois.

Il y a eu également une grosse mobilisation du personnel pour les manifestations du 9 et 16 décembre.

Le 13 décembre un comité de soutien a été constitué avec Michelle PICARD, André GERIN, les salariés et les anciens salariés de VENINOV.

Les 16 et 30 décembre la CFDT, la CGT et la CGC accompagnées de Michelle PICARD et d’André GERIN ont alerté la Préfecture du Rhône et le Ministère de l’industrie.

Suite à la mobilisation intersyndicale, la direction a été contrainte de provoquer un CCE extraordinaire avec le mandataire des actionnaires Monsieur Nasel le 21 décembre 2010. Mais à l’issue de cette réunion, il n’a été délivré qu’une information partielle et insuffisante en ne répondant qu’à 6 questions sur 15 !

Pour la CFDT, ce comportement est inacceptable car les salariés de VENINOV ont le droit de savoir où est passé l’argent et le fruit de leur travail.

La CFDT appelle l’ensemble des élus du CCE à déclencher rapidement un droit d’alerte [2], pour sortir de l’opacité et construire une alternative permettant de préserver le site, les emplois et les compétences historiques de VENINOV.

Notes

[1Sites de production : Boekelo Decor (Pays-Bas), HA Interiors (Royaume Uni), Véninov (France)
Etablissements commerciaux : Alkor-Vénilia (Allemagne - Autriche - Hongrie - Italie), Topdécor (Pays-Bas), Vénilia (Belgique - Espagne - France)
du groupe ALKOR VENILIA basé en Allemagne.

[2Recours à un expert comptable suite à des faits préoccupants (article L2323-78 et suivants du code du travail).