SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > TOUR D’HORIZON > Une informatique propre en Europe avant la chimie ?

22 juillet 2006

Une informatique propre en Europe avant la chimie ?

Nos ordinateurs jusqu’à présent contenaient du plomb, du mercure, du cadmium, du chrome hexavalent ainsi que deux produits inflammables contenant eux du bromure !

La directive 2002/95/CE, qui porte le doux nom de directive RoHS [1] interdit l’utilisation de ces substances dans la fabrication de nos machines à partir du 1er juillet 2006.
Cette directive va encore plus loin ! Elle oblige le professionnel comme le particulier à respecter la directive DEEE [2] permettant d’assurer la collecte et la valorisation des équipements électroménagers ou informatiques lorsque nous sommes amenés à nous en débarrasser.

Comment sont acceuillies chez les fabricants ces directives Européennes qui sont des contraintes fortes ? Contre toute attente, ces professionnels retournent à leur avantage cette obligation de produire selon des normes environnementales. Des entreprises comme Maxtor ou Plasmon annoncent sereinement être prêtes pour le 1er juillet !

Nous voyons ici qu’une industrie relativement jeune par rapport à la chimie accepte de produire plus propre, de protéger l’environnement... Mieux ! Elle met en avant cette contrainte pour en faire un argument commercial.
Cette attitude est à comparer à celle de l’industrie chimique Européenne, plus ancienne. Cette dernière a mis en oeuvre ses lobbies pour amoindrir les effets de la réglementation REACH, nouveau système d’évaluation, d’enregistrement et d’autorisation des produits chimiques.

Une réglementation d’amélioration de notre environnement serait donc bonne (synonyme de croissance) pour une industrie et mauvaise (synonyme de coûts exhorbitants et de récession) pour l’autre ?
Lorsque l’industrie chimique nous afffirme que l’application de la réglementation REACH est la fin de la chimie en Europe, car les Etats Unis ne sont pas dans l’obligation de produire avec cette soit-disant "contrainte", nous ne pouvons pas entendre ces arguments.
Dans le même temps, concernant l’industrie informatique, nous apprenons que notre avance en Europe oblige les firmes Américaines à se conformer à ces nouvelles réglementations pour pénétrer le marché Européen.

Alors Mesdames et Messieurs les chimistes, soyons sérieux !
Il suffit de suivre les bons exemples....

Notes

[1Restrictions of Hazardous Substances / Limitation des Substances Dangereuses

[2Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques