SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Risques Industriels : la CFDT rencontre les députés

avril 2003

Risques Industriels : la CFDT rencontre les députés

Après l’accident de l’usine AZF à Toulouse la CFDT s’est investie dans les débats pour revendiquer en faveur de la prévention des risques dans le cadre de l’élaboration de la loi sur les risques technologiques. C’est dans ce cadre que des militants du SCERAO - CFDT ont rencontré deux députés du Rhône.

Ces rencontres avec Nathalie GAUTIER (PS) et André GERIN (PCF) nous ont permis de dire notre sentiment par rapport à une loi qui n’est finalement qu’une coquille vide, dangereuse par certains aspects et d’affichage dans son volet droit du travail.

Lorsque Madame le Ministre de l’écologie et du développement durable instaure un droit de préemption, voire d’expropriation, elle entérine :
- soit la disparition de communes entières lorsqu’elles sont situées aux abord des sites,
- soit l’accélération des délocalisations des entreprises à risque, prenant ainsi la responsabilité de menaces sur l’industrie française et sur l’emploi.

Lorsque Madame le ministre renvoie aux négociations de branches et de Conventions Collectives Nationales les évolutions nécessaires dans le cadre du droit du travail :
- elle renvoie à d’autres la responsabilité de reconnaissance de l’acteur syndical dans le cadre de la prévention des risques technologiques,
- elle semble méconnaître la réalité du dialogue social dans des industries telles que la chimie où les organisations syndicales se heurtent à un patronat des plus durs.

Auprès des députés la CFDT a défendu au contraire la mise en place d’une véritable politique de prévention en matière de risques industriels, passant un dialogue le plus ouvert possible et une transparence sans faille. Malheureusement pour notre industrie le lobby UIC est encore beaucoup plus fort que le nôtre, mais il ne faut pas baisser les bras, bien au contraire.