SCERAO-CFDT
Le Syndicat CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > ACTUALITES > Vie des Sections > Rhodia, une certaine conception du développement durable

17 octobre 2007

Rhodia, une certaine conception du développement durable

Si vous avez lu ce document officiel, il n’y a pas de doute !
La volonté de s’investir dans le développement durable chez Rhodia existe. Enfin, tout au moins le PDG [1] en est-il convaincu. Ou feind-il de l’être avec véhémence.
Maintenant, si l’on descend au niveau des entreprises du groupe RHODIA, la volonté semble s’être subitement volatilisée.

Rappelons ici, avant de nous étendre sur le sujet, que le développement durable, concept large et ambitieux, fait le pari que l’avenir de l’espèce humaine sur terre, passe obligatoirement par une articulation harmonieuse entre 3 nécessités

  • justice sociale
  • efficacité économique
  • protection de l’environnement

En d’autres termes, faire en sorte de vivre mieux, ensemble, aujourd’hui comme demain, ici comme partout sur Terre.

Au dela des mots, le respect de ce principe ne se traduit que rarement en actes. Regardons plus précisément quelques exemples...

 Protection de l’environnement

Voici un exemple flagrant de « j’-m’en-foutisme de ces Directions locales dans les sites industriels »

En 2003, Rhodia Belle Etoile nommait un technicien responsable de l’évaluation des risques. De tous les risques... Y compris les risques environnementaux. A la CFDT nous avons apprécié cette sage décision. Mais nous avons bien vite déchanté !
Dans son rapport, ce technicien signalait un risque avéré de pollution par du mercure Hexadistillé dangereux polluant pour l’environnement, [2] au laboratoire d’analyses. Il préconisait de trouver rapidement une solution pour prévenir tout risque de fuite de mercure à l’égout et donc au Rhône !
D’après vous que se passa-t-il ?
Rien
Le rapport de 200 pages fût mis au placard, pour ne jamais réapparaître.
Jusqu’à début 2007, où l’auteur de ce rapport, devenu Secrétaire du CHSCT, intimait Rhodia de régler définitivement ce problème. Sous cette pression, des modifications ont enfin été réalisées pour prévenir les pertes de mercure hexadistillé.
Comme quoi, rien ne se fait sans la vigilance des représentants des salariés. L’équipe syndicale CFDT a du déployer un véritable arsenal juridique pour parvenir à faire appliquer, ce que Jean-Pierre Clamadieu clame comme étant « au coeur de l’activité du groupe ».
Permettez nous d’en douter !

 Justice sociale

Respect des individus, lutte contre les discriminations, respect des représentants du personnel, dialogue social, en sont quelques exemples de sa déclinaison.
L’exemple illustre également le décalage constaté entre les mots joliment présentés dans les rapports en quadrichromie et papiers glacés, et les actes.

Fin 2003, Rhodia est menacé de faillite. Peu après, des scandales financiers le concernant, éclatent. Des plaintes déposées par Hédouart Stern et Huges Delastery, la perquisition au ministère de Thierry Breton [3]
Jean-Pierre Tirouflet est « remercié » [4] et quitte le groupe. [5]
Il fallait redresser la situation financière. Ce sont d’abord les salariés qui trinquent.
Nos dirigeants de l’époque optent pour un PRP [6] pour l’ensemble du groupe en France. Ce plan concerne potentiellement 441 personnes.
Jean Pierre Clamadieu s’est alors répandu dans toute la presse économique pour magnifier ce plan.
Renseignements pris, le SCERAO constate que sur les 441 personnes concernées [7], aucune n’en a bénéficié.
Cerise sur le gâteau, un salarié remplissait toutes les conditions requises. Cadre, élu CFDT délégué du personnel, il était volontaire pour partir. Et comme par hasard, sa demande a été refusée.
Manque de chance pour notre militant, la date limite pour partir en PRP est arrivée, sans qu’il puisse en bénéficié.
Le salarié, soutenu par le SCERAO, a contesté cette décision de RHODIA devant le tribunal des Prud’hommes de Lyon. Le Jugement A été rendu le 6 septembre 2007 et condamne Rhodia à verser à notre militant CFDT 186 000€ au titre de dédomagement et intérets. Mais le versement attendra car Rhodia a fait appel. Suite au prochain épisode en mai 2008
Cette posture est-elle compatible avec un réel engagement de développement durable ?

C’est cela la politique du développement durable chez Rhodia. Pour le moment beaucoup d’esbrouffe...

 Autres exemples en matière de justice sociale...

Il ne fait pas bon de s’engager syndicalement à RHODIA Belle Etoile. Et nous avons constaté que plusieurs militants n’ont pas la même évolution de carrière que leurs collègues de même niveau professionnel, même activité (ou similaire).
Nous ne pouvons pas pensé que RHODIA se rende responsable de discrimination syndicale !

 Accord internationnaux

Le 31 janvier 2005, Rhodia signait un accord mondial de respect du dialogue social avec l’ICEM [8]
Dans la presse économique Internationale, Rhodia a présenté à de nombreuses reprises cette signature comme un atout ! Une image de marque ! Pourquoi pas après tout ?
A la CFDT, nous le revendiquons bien sûr, à condition que les engagements soient tenus, entièrement et complètement. C’est tout de même mieux qu’une charte (engagement unilatéral).
En revanche, nous n’accepterons jamais que notre signature ne soit qu’un faire valloir d’une politique de multinationales quelles qu’elles soient.
C’est pourquoi, nous avons informé l’ICEM de la situation sur le site de Rhodia Belle Etoile à St FONS (Rhône).
La signature de l’ICEM, n’est ni un blanc seing, ni acquise définitivement.
Il en va justement de la crédibilité des signataires, pour cet accord et pour ceux conclus avec d’autres groupes internationaux.
Gageons que l’ICEM agira pour vérifier nos affirmations et celles de Rhodia. Espérons dorénavant, que ce coup de semonce oblige Rhodia à respecter sa signature à l’avenir.

info portfolio

Jean-Pierre Clamadieu

Notes

[1Jean-Pierre Clamadieu

[2Le mercure Hexadistillé se concentre dans toute la chaîne du vivant et donc dans la chaîne alimentaire jusqu’à l’Homme. Le mercure provoque des dysfonctionnements neuro-moteur graves

[3alors ministre des finances

[4c’est vraiment une bonne utilisation de ce terme. Ce qui n’est pas le cas quand on remercie un simple salarié !

[5A ce sujet il a obtenu un magnifique parachute doré et de belles indemnités de licenciement dont la justice est maintenant saisie.

[6plan de retraite progressive

[7c’est à dire qu’elles remplissaient les conditions du nombre de trimestres cotisés, de l’âge, du poste occupé

[8Confédération internationale des syndicats de travailleurs de la chimie, de l’énergie, des mines et des industries diverses, à laquelle la CFDT est affilié par sa branche énergie la FCE