SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > ACTUALITES > Vie des Sections > Projet d’arrêt d’unité à Pierre Bénite

22 septembre 2016

Projet d’arrêt d’unité à Pierre Bénite

 ARKEMA : PROJET D’ARRET D’UNITE A PIERRE BENITE

Lors du CCE du 14 septembre 2016, ARKEMA a présenté un projet concernant l’arrêt sur le site de Pierre-Bénite de l’unité R134a, produisant du gaz fluoré pour la climatisation automobile en Europe. L’arrêt serait envisagé au premier trimestre 2017 et 38 postes seraient supprimés. La direction n’envisagerait pas de plan social, mais prévoirait de proposer des solutions de mobilité interne aux salariés impactés.
La CFDT a interpellé la direction sur les effets collatéraux d’une telle décision, avec les risques de désorganisation, de dégradation ou de surcharge de travail qui devraient être absorbés par les salariés et les unités restantes.

 DECLARATION CFDT CCE ARKEMA 14/09/2016

C’est malheureusement sans surprise que nous sommes convoqués au sujet de ce projet d’arrêt de l’unité 134a. Cette fin annoncée depuis plusieurs années devait être « managée » pour une fermeture « en douceur ». Pour la Cfdt les conséquences sociales et organisationnelles dépassent le simple cadre d’une fermeture d’atelier.

A la lecture des documents, de trop nombreuses questions attisent notre inquiétude sur l’avenir de notre usine.

La Cfdt y retrouve en fil rouge la continuité de vos actions sur la maitrise des frais fixes au détriment de l’emploi et sur la faiblesse du développement industriel en France. A quoi bon l’ « innovative chemistry » si de nouvelles fabrications ne remplacent pas celles qui disparaissent ?

A l’étude de ce projet, les élus CFDT vous alertent, sur la casse trop importante d’emplois de maintenance et de support, mais surtout sur l’augmentation de la charge de travail qui se répercutera sur les postes. En effet, votre projet ne prend pas suffisamment en compte la réalité du terrain concernant l’unité HFA 134a. Des fonctions supprimées affectées pour 20 à 30 % du temps à cet atelier vont faire défaut dans d’autres secteurs de l’usine. Il en sera de même pour toutes les fonctions transverses impactées par la réorganisation que vous nous présentez. La charge de travail va augmenter sur de nombreux postes, gageons que ce ne soit pas au détriment de la sécurité.

Avez-vous pensé à l’impact social désastreux sur tous nos sous-traitants ? La Cfdt vous demande la mise en place d’une cellule de reclassement pour les salariés sous contrat précaire.

En l’état la CFDT considère que ce projet de réorganisation n’offre pas de perspective d’avenir au site de Pierre Bénite.

La CFDT vous demande, de faire preuve d’innovation sociale en réétudiant de manière concertée et réaliste le projet présenté.

P.-S.

Arkema est l’un des leaders européens de la chimie des matériaux de haute performance, des spécialités industrielles et des solutions de « coating » avec un effectif d’environ 19 250 personnes. Le groupe est numéro 1 en France avec 30 sites et 7 300 salariés.

titre documents joints