SCERAO-CFDT
Le Syndicat CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Ouverture du marché de l’énergie : Ou « l’indélicatesse des (...)

30 mai 2008

Ouverture du marché de l’énergie : Ou « l’indélicatesse des démarcheurs…. »

Les associations de consommateurs du Rhône ont été confrontées à des problèmes qu’ont rencontré des consommateurs face à des démarcheurs de la société « Direct service ». Ceux ci ont la malhonnêteté de se présenter de la part de l’OPAC du Rhône .

Les associations de consommateurs du Rhône ont été confrontées à des problèmes qu’ont rencontré des consommateurs face à des démarcheurs de la société « Direct service ». Ceux ci ont la malhonnêteté de se présenter de la part de l’OPAC du Rhône .

L’OPAC du Rhône dans sa lettre mensuelle adressée aux locataires précise :

« Certains d’entre vous ont été démarchés chez eux par des entreprises qui proposent de souscrire des contrats de fourniture d’électricité ou de gaz dans le cadre de l’ouverture à la concurrence des marchés d’électricité et de gaz pour les particuliers. Certaines entreprises précisent qu’elles interviennent à la demande de l’OPAC DU RHONE. Cela est faux. En aucun cas, l’OPAC DU RHONE ne demande à une entreprise d’effectuer un démarchage, quelle qu’en soit sa nature
En outre si l’entreprise qui vous démarche prétend que l’OPAC DU RHONE a décidé de changer les compteurs, sachez que c’est également faux. Si l’OPAC DU RHONE prenait cette décision vous en seriez informés directement par votre agence ».

« Direct Service » est également en train de sévir dans le Nord Isère, se présentant comme « venant pour l’électricité » auprès des personnes les moins aptes à reconnaître ce type de manipulations et à se défendre. Le démarcheur va jusqu’à demander les originaux des factures d’EDF du consommateur, les contrats… pour bien montrer l’avantage à signer avec « Direct service ». Il cherche à faire signer immédiatement et repart avec les documents originaux confiés pour les copier et les renvoyer plus tard.

Soyons donc vigilants devant ces tentatives de prise de contrats …