SCERAO-CFDT
Le Syndicat CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Ou va La Chimie en Rhône Alpes ?

16 avril 2008

Ou va La Chimie en Rhône Alpes ?

Le 12 février, une vingtaine de militants de sections de la branche chimie se sont réunis pour débattre des suites de la conférence de la chimie du 17 décembre à Roussillon.

Dans la suite de ce travail sur l’avenir de la chimie en Rhône Alpes, les participants étaient issus des trois syndicats chimie Energie implantés sur le territoire. Ont également contribué à enrichir le débat le responsable de l’union locale de Roussillon, Jean Eldin pour l’U.R.I. C.F.D.T. Rhône Alpes et le cabinet Syndex.

En début de matinée un compte rendu de la conférence du 17 décembre a été fait. Cette journée a été un succès pour la C.F.D.T tant par ses interventions que par sa participation (environ 40 participants). La qualité des interventions a été bonne car la préparation de cette journée a été collective. La conférence a bien montré la situation des entreprises.
- Puis un point d’information sur les pôles de compétitivité dont AXELERA a été fait. La date de création est juillet 2005. Les pôles sont une combinaison entre les entreprises, la recherche, la formation et la gouvernance par rapport au territoire. En Rhône Alpes il existe 15 pôles.
- Dans 8 pôles il y a des discussions pour que les organisations syndicales participent à ces pôles. La CFDT a poussé très fort pour que cette revendication aboutisse. Une première rencontre avec le pole AXELERA et les syndicats a eu lieu le 25 octobre 2007. Les organisations syndicales participent à 2 projets transversaux du pôle :
- Image engagement et dialogue sociétal Formation et GPEC
Notre objectif est d’obtenir une mise en œuvre concrète dans nos entreprises et sur notre territoire !!
- A la fin de la journée, nous avons évoqué la mise en place d’un Comité stratégique et prospectif au niveau de l’U.I.C. Rhône Apes avec la participation des syndicats. C’est la revendication que la CFDT a portée lors de la conférence. Pour la C.F.D.T. ce comité pourrait avoir 3 objectifs de développement territorial :

  • Informer, échanger et diagnostiquer la stratégie et les projets des acteurs, approfondir l’état des lieux (cartographie) et avoir une vision prospective et de veille, se faire aider par des experts (moyens).
  • Anticiper les mutations face aux impacts sociaux et environnementaux des stratégies des entreprises, aborder les rapports grands groupes / PME, la sous-traitance, l’évolution des compétences et des métiers, recrutements, formations, GPEC, l’emploi.
  • Evaluer les expériences et les politiques menées.
    La première réunion aura lieu le 19 mars 2008 à Lyon.

- Cette journée ne pouvait pas se dérouler sans évoquer la situation du site de Roussillon suite à l’annonce par la direction de Rhodia de la fermeture de l’atelier « PARACETAMOL » à Roussillon.
De même la vente du site Rhodia de Pont de Claix a été évoquée.
- Comme toute réunion C.F.D.T celle-ci a fixé un plan de travail à réaliser par les syndicats Chimie Energie en lien avec l’Interprofessionnel.
5 axes de travail ont été définis :

  • Elargir le réseau à d’autres acteurs que les seuls employeurs.
  • Impliquer plus les militants CFDT des PME.
  • Innovation sociale : comment reprendre ce thème pour le faire labelliser dans les pôles de compétitivité.
  • Mesurer les impacts et l’avancement du dossier.
  • Diffusion d’un tract « suite à la conférence »