SCERAO-CFDT
Le Syndicat CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Le grand oublié de la rentrée

octobre 2002

Le grand oublié de la rentrée

La rentrée sociale est arrivée avec son lot d’annonces et d’inquiétudes. Les chiffres du chômage continuent à être mauvais. La méthode Raffarin se met en œuvre avec beaucoup d’effets médiatiques mais aucune ligne tracée clairement, on décide puis on discute. La France d’en haut se sert et la France d’en bas s’inquiète. La résignation des salariés gagne du terrain alors que plus que jamais la mobilisation est nécessaire. De mesures en mesures le grand oublié apparaît clairement être l’emploi.

Avec Raffarin ‘’vous allez voir ce que vous allez voir’’, nous disait-on. Cet homme de terrain allait réconcilier les français issus du peuple avec les élites. Certes il faudrait faire des efforts, mais les problèmes des français se réduiraient peu à peu, qu’ils soient sécuritaires, éducatifs, sur l’emploi ou autres. Le dialogue social allait être rénové à tous les niveaux. Depuis juin dernier les français voient un Premier Ministre faire beaucoup d’effet, annoncer sans discussion, servir le plus riches et oubliant les plus pauvres, ressasser les mêmes refrains. Bref les français voient la droite en action, telle qu’ils l’ont toujours connue, prônant les baisses de charges pour les entreprises, les baisses d’impôts pour ceux qui en paient, la répression comme seule réponse à l’insécurité, les ouvertures de capital pour renflouer les caisses, etc.

La France d’en haut se sert quand elle accorde des augmentions substantielles aux médecins et aux ministres. Pour la France d’en bas un simple coup de pouce au SMIC est impossible, cela mettrait l’économie du pays en péril. La France d’en haut verra ses impôts diminuer significativement, la France d’en bas devra se contenter d’un petit chèque emploi. La France aura un porte avion supplémentaire, qui comme les autres ne servira à rien, pendant que les affectifs de l’Education Nationale diminueront, notre sécurité extérieure est bien plus importante que l’éducation de nos enfants. D’ailleurs nos enfants, on les mettra de plus en plus tôt en prison ; comme ça ils n’auront qu’à bien se tenir.

Pendant ce temps le chômage augmente inéluctablement. Les réponses de Monsieur Raffarin sont là aussi sans surprise. La croissance seule sera en capacité de résoudre ce problème, c’est le même discours entendu depuis vingt ans. A la CFDT personne ne peut y croire, nous savons bien que la croissance à elle seule ne peut pas tout résoudre. C’est pourquoi nous avons toujours porté cette merveilleuse idée du partage du travail au travers de la RTT. Cette RTT, le gouvernement la met à mal en proposant d’augmenter le contingent des heures supplémentaires. Par cette action il va créer deux type de salariat (celui qui est à 35 h et celui qui n’y sera pas), il donne l’illusion d’une augmentation du pouvoir d’achat, il fait croire aux salariés qu’ils auront le choix et il met à mal la création d’emplois.

Tout ceci est inacceptable. Les militants de la CFDT doivent le faire savoir en participant nombreux au Meeting de Bercy organisé le 15 octobre prochain. Le SCERAO-CFDT mobilisera 150 militants (100 sur le Rhône, 30 sur la Loire et 20 sur l’Isère) pour défendre l’emploi, les salaires et les retraites.