SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > ORGANISATION SCERAO > Les congrès > Le SCERAO intervient lors de l’AG de l’UD69

25 avril 2012

Le SCERAO intervient lors de l’AG de l’UD69

Bonjour à tous,

A l’occasion de cette première Assemblée Générale de l’Union Départementale CFDT du Rhône, mon Syndicat le SCERAO [1] souhaite intervenir sur deux sujets.

Le premier sujet est le constat de ce qui a été fait, constat qui sera le reflet des rapports d’activité et rapports financiers ; le deuxième sujet quant à lui sera tourné vers l’avenir avec les pistes d’amélioration dans le fonctionnement de notre UD. Ces deux sujets intimement liés, seront traités en parallèles en prenant d’abord le rapport financier, puis le rapport d’activité.

En premier lieu, le nerf de la guerre, le sujet sensible de tout collectif :

 LA FINANCE.

Le SCERAO note un rapport financier très succinct, et se basera sur les remarques et conclusions de la Commission de Contrôle Financier de l’UD. Ce qui ressort en premier lieu est que « ce n’est pas parce qu’on a un justificatif comptable que la dépense est justifiée » . Qu’est-ce à dire ? La Commission n’a aucun doute sur les justificatifs comptables, en revanche il y a un manque de clarté manifeste dans les règles de dépenses.

Les pistes d’amélioration ont été données par la commission, elles visent simplement à s’inscrire dans le cadre de la charte financière confédérale.

La Commission de Contrôle financier n’ayant pas pu se prononcer sur les comptes 2008, 2009 et 2010, le SCERAO votera contre le Rapport financier.

François Xavier CORNET tient à s’excuser pour son absence d’aujourd’hui liée au Congrès de notre Fédération.

 Concernant le Rapport d’activité du mandat écoulé

nous avons trouvé le sommaire très bien construit, en revanche le contenu n’est qu’approximations au fil des paragraphes. Nous choisirons donc de suivre la trame pour la suite de notre intervention.

- En premier lieu, la Commission Exécutive a connu un renouvellement partiel durant la mandature, avec un changement de Secrétaire Générale. Le SCERAO ne peut cautionner un environnement conflictuel qui a régné ces 4 dernières années. Pour l’avenir, nous notons que les candidats du collège 4 ne sont pas tous renouvelés.
Nous regrettons fortement que Joël CHAPUY s’accroche à son siège après le mandat houleux qui se termine. Nous ne soutenons pas sa candidature : place à une nouvelle équipe rajeunie !

- Ensuite, le SCERAO salue le travail des salariés administratifs qui sont le lien physique entre les salariés et la CFDT, dommage que les locaux de l’UD soient peu visibles (on a l’impression d’entrer à FO ou à la CFE), et que le facteur pensent distribuer le courrier au SGEN.

Beaux constats, mais quelles sont les pistes ? Tout d’abord, la cohésion des salariés administratifs passe par une harmonisation des contrats, sur la base d’une convention collective. Point en lien avec le chapitre « clarifier la finance ». Ensuite, améliorer la visibilité des locaux de l’UD : pourquoi ne pas revoir la déco et les façades avec le nouveau logo qui a 12 ans et le orange flashy des drapeaux ?

- Pour continuer, parlons des Unions Locales. Le rapport révèle de gros dysfonctionnements : 2 UL injoignables, d’autres qui fonctionnent en autonomie, ou uniquement grâce aux retraités.

Reprenons le Rapport Grignard cité dans le Rapport d’Activité et priorisons : l’UD devra choisir entre les UL des secteurs économiques et les UL des secteurs résidentiels. Car les secteurs économiques ont bougé.

Si les commissions de l’UD sont variées, le SCERAO note un rapport intéressant et très construit de la commission Social/Logement, et un souffle de dynamisme apporté par la commission Jeunes qui a effectué un travail encourageant.

Mais pour effectuer un travail constructif, les mandatés ont besoin de travailler en collectif et d’être soutenu par une structure solide. L’UD doit faire appel à candidature auprès des syndicats lorsque des sièges sont vacants (par exemple, François Mathevet siège seul au tribunal des Affaires de Sécurité Sociale de puis 2003). L’UD doit aussi apporter le soutien nécessaire lorsque ses mandatés font appel à elle (nous avons l’exemple de Jacky Fourt mandaté au CBE Lyon sud et qui s’est senti sans appui lors de la liquidation de cette structure).

- Enfin, dans le travail des commissions nous regrettons que la commission juridique ait brillé par son absence durant ce mandat.

Enfin, le SCERAO souhaite parler de la formation syndicale, sujet phare de la CFDT. _ La baisse recensée depuis 2006 est probablement due à la qualité des formations de l’UD qui n’est plus à la hauteur des attentes des stagiaires. En effet, nous ne notons pas cette baisse sur toutes les UD de notre territoire.

En revanche, nous regrettons également le télescopage des calendriers avec les formations proposées par les Syndicats.

Ainsi, le SCERAO trouve le Rapport d’activité très approximatif mais est conscient qu’il y a eu du travail de fait. L’approbation de ce Rapport sera partielle.

En tant que deuxième plus gros syndicat du Rhône nous avons souhaité intervenir pour indiquer que nous accorderons notre confiance dans la nouvelle équipe rajeunie, et que ne voulons plus de querelles stériles qui sont en opposition avec nos valeurs.

Notes

[1Syndicat Chimie Energie Rhône Alpes Ouest