SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > La Médiation : TRAITEMENT PACIFIQUE DES CONFLITS

octobre 2006

La Médiation : TRAITEMENT PACIFIQUE DES CONFLITS

La Médiation : TRAITEMENT PACIFIQUE DES CONFLITS
S’il est une institution très connue des syndicalistes et des travailleurs (et aussi des patrons…) c’est celle des Prud’hommes. Il existe cependant une autre possibilité de rechercher une issue (favorable) à une crise ou un litige : c’est la médiation.
Définition :
La médiation peut se définir comme un mode conventionnel de règlement des litiges par lequel un tiers tente de permettre aux parties, à travers l’organisation d’échanges entre celles-ci, de confronter leurs points de vue respectifs et de trouver avec son aide une solution pacifique au conflit qui les oppose.
La médiation se distingue ainsi de la conciliation par le fait qu’elle suppose nécessairement la présence d’un tiers. Ce dernier intervient de manière plus active dans la recherche d’une solution au litige. (in fiche pratique de l’INC J 218/02-06 INC Hebdo n° 1377)

Cela suppose donc que le médiateur ne doit pas remplir, au sens du droit, la fonction d’arbitre, d’expert, d’avocat pour une des parties (ou pour l’ensemble !).
Les médiateurs d’entreprises (SNCF, la Poste, EDF, GDF, assurances, radio…) ne sont donc pas de réels médiateurs selon la conception de la médiation, mais plutôt des conciliateurs...
La médiation est une rencontre amenant à une réelle discussion. Il faut que ce soit les protagonistes qui se rencontrent et désamorcent eux même et ensemble le conflit. Le référent éthique est : liberté et responsabilité. Le médiateur ne garantit pas l’intégralité de l’accord mais il est le garant du processus.

Le médiateur doit opérer :
- avec distance : la médiation réclame une implication dans une éthique de neutralité quant au dossier et aux personnes impliquées. C’est un état d’esprit.
- avec discernement et équité : le propos du médiateur est d’offrir les meilleures conditions de communication à la rencontre des acteurs dans un souci d’équité.
- avec confidentialité : le secret professionnel est tenu envers les acteurs de médiation, tant sur le contenu des séances que sur les accords réalisés.
A tout moment, la médiation peut s’arrêter à la demande des acteurs ou du médiateur.
Les effets de la médiation :
La médiation respecte la dignité, reconnaît l’autonomie et l’engagement de chacun. Elle favorise ainsi la prise de conscience, la responsabilité, la capacité de chacun à faire des choix. Par un véritable processus de co-construction elle contribue à l’apaisement des esprits et à la restauration de liens durables.

Le syndicat SCERAO s’investit dans cette nouvelle voie. Les sections peuvent donc nous contacter si besoin. Une formation ‘’Initiation à la Médiation’’ de deux jours est programmée dans le plan de formation syndicale 2007 du SCERAO