SCERAO-CFDT
Le Syndicat CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > La CFDT à STERIENCE - Chassieu

septembre 2005

La CFDT à STERIENCE - Chassieu

Nos premiers contacts avec le syndicat ont eu lieu en février 2005, avec Brigitte BIENASSIS. A ce jour, notre Section compte 11 adhérents. L’entreprise est en croissance sur la France, 4 nouveaux sites ont été créés depuis janvier 2005.

Mais reprenons l’histoire du début :
C’est ma collègue Doriane TISON qui a voulu rencontrer le syndicat. L’entreprise avait engagé une modification des horaires et du régime des pauses, provoquant une augmentation de 2h30 de travail par semaine pour le même salaire. Doriane a refusé cette modification. Elle a décidé de se syndiquer. Je l’ai encouragée et accompagnée.
Doriane, exaspérée par le comportement de la direction et refusant les nouveaux horaires, a obtenu un licenciement dans de bonnes conditions. Le syndicat m’a désigné déléguée syndicale dès avril, pour continuer l’action de l’intérieur.
Les élections
Sur invitation du syndicat, la direction a lancé les élections. Le protocole étant truffé d’irrégularités, il a fallu aller au Tribunal d’Instance pour le rectifier. Nous nous sommes finalement mis d’accord sur la répartition des sièges entre les différents sites, moyennant l’ajout d’un siège par rapport au nombre prévu par le Code du travail. Première négociation réussie à STERIENCE !
La suite.... faire reconnaître les droits du CE et des DP. Il faudra mobiliser les employés, mais une grève va s’imposer d’ici la fin de l’année sur Chassieu. La 2ème réunion du CE sera le 3 octobre et nous n’avons pas d’infos sur la situation économique et financière... Pas de tableau d’affichage pour les DP...Ma collègue DP prépare déjà les preuves d’un délit d’entrave.
Mes espoirs... faire des adhérents et lutter contre la remise en cause des 35 h !
Réussir à convaincre la moitié des employés de Chassieu de rejoindre notre section d’ici la fin de l’année, soit une vingtaine de personnes, surtout parmi les nouveaux non cadres, plus difficile de convaincre les cadres. Obtenir gain de cause, sur la remise en cause des pauses, soit par une compensation en repos, soit en salaire et ensuite je m’acharnerai à la mise en place du CHSCT... quand on veut, on peut !!!
Patricia VENDITTELLI, DS CFDT de STERIENCE