SCERAO-CFDT
Le Syndicat CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > LE 10 MARS, UNE REUSSITE... ET APRES ?

avril 2005

LE 10 MARS, UNE REUSSITE... ET APRES ?

L’emploi, la RTT, les salaires. Tout est dit, le ras le bol des salariés, ceux qui restent et qui doivent assurer toujours plus de travail, suite aux licenciements, préretraites... Ceux qui restent comme ceux qui partent génèrent des gains de productivité dont ils ne voient pas la couleur.

Perspectives du référendum sur l’Europe oblige, le gouvernement fait mine de s’agiter. Il propose une prime d’intéressement : encore source d’injustices entre ceux qui pourront le placer et ramasser l’abondement, et les autres. Injustice envers les chômeurs, les salariés malades, les retraités, car l’intéressement, non soumis à cotisations sociales (hormis CSG CRDS) ne contribue pas à alimenter les caisses sociales déjà déséquilibrées.
Cela ne résout rien en matière d’emploi ni de RTT. Le gouvernement continue de fustiger la RTT, soi-disant responsable du gel des salaires. Les salariés avaient accepté ce gel de salaire en compensation des emplois qui devaient être créés. Mais le compte n’y est pas : pas assez d’embauches, la charge de travail augmente, les salaires stagnent.... le compte n’y est pas !
La grogne monte. A l’IFP, la CFDT s’oppose à l’accord salarial, à MERIAL, la CFDT refuse de signer. A SANOFI-PASTEUR, plus de mille grévistes à MARCY, pour les salaires, les classifications, les conditions de travail. Les résultats sont à la hauteur ! Dans le même temps, SANOFI annonce la fermeture du site de ARCHEMIS à DECINES : sans licenciement affirme la Direction ! Mais encore des départs à 55 ans.
A l’OBLIQUE AZ, baisse des effectifs inquiétante. ARKEMA, chimie de TOTAL supprime 548 postes.
Par aileurs, TOTAL affiche des résultats impressionnants mais ne veut pas compenser la suppression du jour férié.
Le gouvernement propose des négociations pour revaloriser les premiers niveaux des grilles de salaires : c’est ce que nous réclamons depuis longtemps. Nous devons maintenir la pression pour que ces négociations avancent et aboutissent.
Après le 10 mars, quelle action engagée : en avril ? En mai ? Le 16 mai, lundi de pentecôte, pour recentrer le débat sur la RTT et l’emploi. Il faudrait proposer une action originale, festive, médiatique..... toutes les idées sont bonnes à prendre, n’hésitez pas à nous apporter vos suggestions par téléphone, mail ou fax.