SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > SECTIONS SYNDICALES > L’enquête flash fait décoller la CFDT à EPISKIN !

1er avril 2019

L’enquête flash fait décoller la CFDT à EPISKIN !

Le SCERAO a créé une section à EPISKIN l’an dernier suite aux élections de 2017. Jusqu’à présent, Jean-François Gallean, le tout nouveau délégué syndical, avait surtout des contacts avec Laurence Laquet, responsable juridique du syndicat. Cherchant à développer la CFDT dans son entreprise en vue des élections de mai 2019, sur les conseils de Laurence, il a contacté Estelle Delaune, responsable développement du SCERAO. Quelques salariés avaient rejoint la cfdt afin d’obtenir un soutien juridique nécessaire et Jean-François avait fait le constat qu’il était le seul militant. Aucun des autres adhérents ne voulait s’afficher CFDT. Il n’existait aucune communication entre eux et le DS s’épuisait à les voir un par un sans parvenir à créer une dynamique collective.
Estelle lui a présenté les enquêtes Flash. Il a immédiatement été emballé par la démarche et plus particulièrement par le thème « qualité de vie au travail ». En effet, certaines adhérentes partageaient une grande problématique à ce sujet.
Grâce à son enthousiasme, il a entrainé dans l’aventure deux adhérentes qui ont participé au 1er module de formation action « enquête flash ». L’une d’entre elles, très motivée, a fait toutes les enquêtes. Finalement, elle s’engagera sur la liste CFDT aux prochaines élections.
De plus grâce à l’enquête, Jean-François a pu concrétiser deux adhésions de collègues qui ont apprécié la démarche. L’un d’entre eux pourrait devenir le futur délégué syndical, convaincu par Laurence et Estelle de l’intérêt de ce mandat.
Ordinairement, la démarche enquête Flash n’est pas recommandée lorsque le délégué syndical est seul pour la mener. En effet, elle demande beaucoup de temps et d’énergie et a pour but de dynamiser un collectif déjà existant. A EPISKIN, sortant des sentiers battus, le SCERAO a fait confiance à Jean-François, militant isolé mais motivé. Ce dernier a su tirer partie de la démarche et en a fait un levier pour faire émerger de nouveaux militants.