SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Journée Europe pour comprendre et agir

juin 2003

Journée Europe pour comprendre et agir

Chaque année la SCERAO - CFDT organise un conseil syndical élargi d’une journée sur un thème d’actualité. Le 15 avril dernier le thème choisi par les conseillers était l’Europe. Chaque conseiller pouvait venir accompagné d’un adhérent ou militant de son choix. Pour cette première dans un syndicat de la FCE Patrick MAZEAU, membre de l’exécutif fédéral, est venu débattre avec les militants.

Le choix de l’Europe a été fait parce que ce sujet est de plus en plus d’actualité, difficile à cerner, souvent subi avec l’impression qu’on y perd, et pourtant nous voulons de toute nos forces cette construction européenne. Nous la voulons avec une assise sociale favorable à tous les salariés. Il fallait donc expliquer et discuter d’un certain nombre de points pour armer les militants du syndicat sur ce thème.

La journée s’est déroulée en trois temps. Le premier a permis à Patrick MAZEAU de présenter l’articulation des instances politiques européennes et les moyens d’intervention du syndicalisme. Le cheminement , à partir de l’édition d’un livre vert jusqu’à l’écriture d’une directive en passant par le livre blanc a été décrit. Le rôle de la Commission européenne dans ce processus a pu être précisé. La FCE intervient au niveau de cette instance avec l’Emcef qui est notre fédération européenne.

Dans un 2ème temps des militants de notre syndicat qui siègent dans des comités de groupe ou des comités d’entreprise européens ont expliqué leur mode de constitution et leurs prérogatives actuelles. Cet échange a permis de mieux comprendre l’importance d’intégration des délégations des autres pays dans ces instances. Cela permet en particulier d’avoir une vision plus claire et plus pertinente des décisions qui se prennent au sommet des groupes industriels et ainsi mieux organiser l’action syndicale à l’échelle de l’Europe.

Enfin un comparatif de la réalité du syndicalisme et de la négociation dans les autres pays européens a montré que si la France est en tê- ?te pour le taux de couverture des salariés par les CCN elle est en queue pour le taux de syndicalisation. Mais c’est par l’échange et l’expérience des autres que nous iront vers la construction d’un syndicalisme européen efficace dans l’objectif d’une Europe sociale et pas seulement économique.