SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > ORGANISATION SCERAO > Les congrès > Intervention du secrétaire général à St Malo

26 juin 2016

Intervention du secrétaire général à St Malo

Bonjour à tous,

Tout en rappelant quelques points positifs de cette mandature, nous aimerions proposer des pistes de réflexion pour construire ensemble notre avenir.
Mais auparavant, nous aurions aimé évoquer la modification des statuts fédéraux afférant à la composition du CDF.
Le SCERAO qui avant cette modification comptait 3 représentants dans cette instance, a adhéré à cette évolution, 2 membres par syndicat, le respect de la parité homme femme, en fait, pour nous, une représentativité équilibrée entre les syndicats de la fédération… une modification qui a été je le rappelle, massivement votée par les membres du CDF sortant.
A notre étonnement, à ce jour, plusieurs syndicats n’ont cependant présenté qu’un candidat et nous trouvons cela regrettable.

Mais revenons au rapport d’activité,
En premier lieu, la formation syndicale, pilier essentiel pour le syndicat. C’est un outil de développement des compétences, de renouvellement militant et d’émancipation.
Aujourd’hui la formation demanderait à être plus compréhensible, accessible, cohérente et coordonnée entre autre entres les structures qui parfois se marche sur les pieds.
Il nous faut savoir s’adapter aux besoins des militants, se montrer réactif et tenir à jour nos modules de formation. Dans ces derniers domaines malheureusement la FCE n’a pas été très efficiente.
Car pour mettre l’adhérent émancipé au cœur de notre fonctionnement gardons à l’esprit qu’il faut le former efficacement.

La modernisation du dialogue social bien trop souvent tronquée, à demandé beaucoup d’investissement de la part de tous. La FCE a su se montrer réactive en faisant parvenir rapidement aux syndicats et aux militants des argumentaires clairs et pertinents.
Même si les mentalités patronales en général ont du mal à changer et que certains en ont profités pour amoindrir le droit syndical, il est vital pour les équipes de se positionner en tant que partenaires de l’entreprise afin d’accompagner son développement et créer de l’emploi.
La fédération doit demeurer consciente de la transformation de notre environnement et de l’évolution de nos métiers, elle doit accentuer son accompagnement dans les territoires et les bassins d’emploi en profonde mutation.
Elle doit être en mesure de nous suivre et de nous apporter son soutien dans ce domaine en créant par exemple des référents GPEC
Enfin, gardons toujours à l’esprit que le dialogue social s’il n’est pas adossé au rapport de force perd malheureusement trop souvent de son efficacité.

A l’occasion de chaque congrès le SCERAO prône pour une communication CFDT visible, identifiable et identifiée.
Lors de cette mandature la CFDT a su moderniser son image via le nouveau logo, la nouvelle identité visuelle du syndicalisme hebdo, les nouvelles brochures entre autre les idées reçues ainsi que l’excellente brochure sur les risques industriels majeurs, et bien sur l’application Smartphone.
Du bon du bien fait et surtout plus orienté vers un public plus jeune.
En ce qui concerne la FCE le site internet est une réussite. Il se veut ludique, il est facile d’accès et comporte de nouvelles rubriques et espaces d’expression et d’information, en particulier ce nouvel onglet juridique qui vous vous en doutez est fortement apprécié des militants.
Spéciale dédicace à toute l’équipe de Kom de la fédération qui a su se montrer disponible et parfaitement mettre en valeur les actions de terrain. Comme en ce qui concerne le SCERAO l’action organisée sur la plateforme chimique de Roussillon dans l’Isère il y a un an.
Néanmoins, nous devons continuer dans cette volonté de modernisation et nous saisir des nouvelles technologies de communication et de leurs opportunités.

L’enjeu de cette mandature était nous le pensons de renforcer le pôle juridique de la FCE. En ces périodes de réforme intense du droit, l’assistance juridique est, à nos yeux, primordiale pour les militants dans les sections.
Malheureusement, nous trouvons que le compte n’y est pas et qu’il n’y a pas assez de ressources mobilisées par la fédération.
« A quand un pôle juridique fédéral adapté et dimensionné pour 27 syndicats. »
L’équipe en place a su néanmoins faire beaucoup en termes de pédagogie et de vulgarisation du droit, nous tenons à les féliciter pour la qualité de leurs supports et de leurs interventions dans le syndicat.
Est attendue la mise en place des modules de formation prévus et la démultiplication des fiches reflexes permettant une meilleure veille juridique.

Sur le plan financier,
La FCE sur le papier est exemplaire dans la politique de ses finances, il est vécu une réalité toute autre par les syndicats.
Les dispositifs tournés vers l’opérationnel et le financement des syndicats, de leurs actions et de leur secrétaire général respectif manquent de lisibilité et de facilité d’obtention, de par leurs multiplicités et leurs règles souvent complexes.
Une réorientation et une refonte globale de ces différents dispositifs par une subvention unique serait plus efficace selon nous. Elle permettrait ainsi aux syndicats d’optimiser leur fonctionnement.
La politique financière de notre organisation repose sur 3 niveaux de ressources qui sont interne, externe et les cotisations.
La FCE est le soutient concret et financier des syndicats de son champ. Pour ce faire, un rééquilibrage raisonnable de la part dédiée aux syndicats devrait être l’objet d’une attention toute particulière de la part de la fédération.
Quand un syndicat est sur une dynamique de croissance et atteint une taille critique, la FCE devrait avoir une attention accrue sur ce dernier et le soutenir financièrement et structurellement.
Nous tenons ainsi à rappeler que si, le syndicat est un acteur majeur et central de notre organisation, il ne peut pas tout faire tout seul.
Le développement est primordial pour notre organisation. Pour le SCERAO, la principale difficulté que nous rencontrons reste le manque de moyen en temps et en personnes.
De moins en moins d’entreprise acceptent de mettre à disposition des militants et Il nous faut constamment anticiper cette régression du droit syndical tout en assurant le renouvellement militant.

Le SCERAO a mis le développement au cœur de son plan de travail.
Nous avons multiplié les actions de terrain et accrue la proximité avec nos sections pour être plus légitime, plus efficace et plus représentatif.
En cela le logiciel GASEL nous a permis un meilleur suivi des sections et des adhérents.
Son fonctionnement optimisé sur la fin de la mandature, nous a montré que c’était un bon outil , mais nous devrions encore mieux nous l’approprier et l’exploiter.
N’oublions pas l’équipe de proximité et d’intervention toujours aussi prompte à nous aider dans notre démarche développement.
Enfin pour conclure une pensée pour Jean-Marie VILLOING qui nous manque beaucoup.
Il a suivi le SCERAO pendant plusieurs années prodiguant toujours de bons conseils et parfois des encouragements bien utiles.

Merci à lui
Merci à vous

info portfolio

Eric TRIPLET à la tribune du congrès de St Malo