SCERAO-CFDT
Le Syndicat CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > ORGANISATION SCERAO > Les congrès > Intervention au congrès de la FCE Marseille 2012

3 avril 2012

Intervention au congrès de la FCE Marseille 2012

Bonjour à tous,

Je souhaiterai aller à l’essentiel dans mon intervention et tout en évoquant quelques points positifs de cette mandature, proposer des pistes de réflexion pour construire ensemble, notre futur.

Si la communication s’est largement améliorée sur la forme, il y a encore des progrès à faire sur le fond. A titre d’exemple, j’ai été très étonnée de lire dans le rapport d’activité l’adoption du règlement de fonctionnement des liaisons alors que le CDF ne s’était pas encore tenu.

Je félicite la fédération pour la réalisation des analyses sectorielles et l’encourage à continuer sur les autres champs professionnels. Ces analyses sont un vrai plus pour nos militants. Le guide des restructurations rentre aussi dans ces encouragements.

Je remercie Jean Marie pour son aide, son soutien et sa gentillesse efficace, la fédération pour son soutien dans la procédure d’achat de nos locaux.

Merci aussi à Jean-François pour s’être déplacé afin de nous aider à répondre aux questions de nos militants et traiter les problèmes dans une liaison.

La formation des DSC pendant la précédente mandature commence à porter ses fruits. Il y avait un gros travail à faire avec ces militants qui, monopolisés par leurs directions oubliaient souvent qu’ils étaient des syndicalistes rattachés à une structure et qu’ils devaient continuer à militer au sein de leur syndicat.

 Sur la prise en charge des risques industriels majeurs :

L’accident de Fukushima a marqué les esprits. En particulier chez nos salariés de l’industrie électronucléaire. L’accident aussi improbable qu’on puisse l’imaginer, peut survenir. Naturellement cela trouble.

Pour le SCERAO, la question n’est pas ’’est ce que ça peut arriver de nouveau ?’’, la question est ’’quand cela va arriver de nouveau ?’’

Dans cette période disparaît le mythe d’une électricité d’origine nucléaire bon marché.

Le récent rapport d’information parlementaire, apporte un éclairage accablant pour EDF et AREVA.

Pourtant, nous, syndicalistes de la Fédération Chimie Energie, avions les moyens de douter du prix réel du coût de cette électricité...

Sur ce sujet, nous rejoignons les conclusions de France Nature et Environnement, *le nucléaire n’est pas une solution durable. Le nucléaire n’est pas une réponse au défi du changement climatique et n’assure absolument pas l’indépendance énergétique de la France.*

Pour l’avenir nous attendons que nos spécialistes de la FCE soient des représentants de la CFDT dans l’entreprise et non des représentants de l’entreprise dans la CFDT !

 Les conséquences de la loi du 20 août 2008 sont nombreuses.

La mise à disposition des membres de l’Equipe de Proximité et d’Intervention pour aider les syndicats à faire vivre le Comité d’Action Développement apporte un réel soutien. L’important est de « faire faire » et non de « faire à la place de ». Pour cela il faut former, et pour cela nous avons besoin d’aide. L’EPI est réduite à peau de chagrin, sa disparition potentielle m’inquiète. Je pense que ce serait une vraie perte pour tous les syndicats.

En 1997, la fédération s’est construite avec une volonté de proximité avec les syndicats. Nous devons être vigilants, car dans les syndicats, le droit syndical diminue, il ne faudrait pas que la proximité des syndicats avec la fédération se fasse au détriment de la proximité des syndicats avec les sections syndicales.

Les dérives institutionnelles arrivent souvent lorsque le lien entre le syndicat et les sections se distend.

Rhône Alpes est une région pilote pour la mise en place du « service à l’adhérent » avec « réponses à la carte ». Je trouve ou plutôt nous trouvons qu’il manque « le service aux syndicats ». Bien sur il y a le réseau pour nous aider lorsque nous arrivons dans une nouvelle fonction, mais mettre un peu de cohésion, par une aide organisée, dans les pratiques de fonctionnement entre les syndicats serait un vrai gain de temps pour tous.

 L’égalité professionnelle :

C’est bien d’œuvrer pour que l’égalité professionnelle soit prise en compte dans toutes les négociations, mais il ne faudrait pas oublier celles qui concernent le détachement de nos militantes. La mixité dans nos structures est un vrai problème. Je ne sais pas si cette situation est due :

  • aux femmes qui ne souhaitent pas ou qui espèrent timidement évoluer vers des postes de responsable
  • Aux hommes qui ne laissent pas ou peu leurs places.

En ce qui concerne le renouvellement de l’exécutif fédéral pendant la mandature, il faut noter qu’il est exclusivement masculin !! L’exécutif proposé au vote du congrès ne comprend pas de nouvelle militante. Sans remettre en cause la valeur de la candidate, que j’apprécie énormément, je me demande ou sont nos militantes ? Comment se fait-il que nous trouvons toujours des militants pour l’exécutif fédéral et pas de militantes ?

Le fonctionnement du Comité Directeur Fédéral me pose question et je voudrais alerter les futurs membres sur les dérives possibles. Attention à ne pas retirer tout l’intérêt des débats en faisant en sorte de les orienter pour que les votes aillent dans le sens décidé par l’exécutif fédéral ?

 Pour terminer,

Le fonctionnement du Comité Directeur Fédéral me pose question et je voudrais alerter les futurs membres sur les dérives possibles.
Attention à ne pas retirer tout l’intérêt des débats en faisant en sorte de les orienter pour que les votes aillent dans le sens décidé par l’exécutif fédéral ?

Pour terminer},} pour moi, cette mandature a été marquée par mon absence. En septembre 2009, nous élisions la secrétaire générale adjointe du syndicat qui m’avait dit en plaisantant « c’est un poste honorifique Isabelle » Je lui avais répondu par l’affirmative. Après le week-end du 11 novembre je suis entrée à l’hôpital ou pendant 10 jours, j’ai hésité à tirer ma révérence et puis je me suis dit qu’il me restait encore deux ou trois bricoles à faire alors je suis revenue dans ce monde. Pendant une année Nathalie et François-Xavier ont fait marcher le syndicat.

Ils ont eu de grands moments de solitude. Ils ont du gérer de gros problèmes. Je veux ici les remercier publiquement au nom de tous les militants du SCERAO qui les ont vus à pied d’œuvre.

Merci de votre écoute

info portfolio