SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Grève à SIRA Chasse sur Rhône

juin 2005

Grève à SIRA Chasse sur Rhône

Le mercredi 27 avril à 8 heures, le personnel d’exploitation de l’établissement SIRA (Sarp Industries Rhône Alpes) de la société SIRAMed ( Sarp Industries Rhône Alpes Méditerranée) se mettait en grève. Cet établissement est situé à Chasse sur Rhône. Ce mouvement avait pour objectif de contrer la mise en place d’une nouvelle organisation des roulements des postes.

Les salariés craignaient pour leur sécurité. La direction proposait de supprimer un salarié par poste de travail. Le nombre passait de 4 à 2 salariés.
Sur ce point, est venue se greffer la question des salaires à travers la Négociation Annuelle Obligatoire (N.A.O.).

Au début des négociations, la direction a tenté de justifier la baisse des effectifs travaillant la nuit par la baisse de travail dû à l’arrêt de l’évapo-incinération. De plus, elle ne souhaitait pas aborder la question salariale.

Le vendredi 29 avril à 17h15, une délégation de grévistes parvenait à obtenir la rediscution complète du projet de roulement, la remise à plat des classifications ainsi que les rémunérations.

Le site de La Talaudière était intéressé de rejoindre le mouvement. Les salariés de ce site avaient des revendications spécifiques, notamment le montant de la prime proposée. Ceci a eu pour effet d’ajourner les discussions le vendredi soir. Le lundi 2 mai, le délégué syndical central négocie dans le cadre des N.A.O. au siège de l’entreprise à Rognac

Après d’âpres discussions nous arrivions mardi 3 à 13h, au maintien du roulement actuel. Un planning de réunions, permettant de revoir toutes les conditions de travail la nuit, a été établi. Un travail de recensement a été lancé pour revoir le système d’évolution salariale de tous les services du pôle lyonnais, et enfin une prime de 126 ¤uros a été obtenue.

Les revendications spécifiques du site de La Talaudière sont à suivre par le CE et le CHS-CT.

En conclusion, un mouvement de grève court et gagnant.