SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Grande manifestation des industries électriques et gazières le 3 (...)

novembre 2002

Grande manifestation des industries électriques et gazières le 3 octobre

A l’appel des Organisations Syndicales CFDT - CGT - FO - CFE/CGC et CFTC, 70 000 manifestants des IEG ont envahi les rues de PARIS, le 3 octobre 2002. Le taux de grévistes a dépassé les 80%.
Après quelques inquiétudes sur la capacité de la SNCF à faire face au 2000 agents EDF du SCERAO - CFDT qui souhaitaient monter manifester à PARIS, le voyage en TGV s’est finalement déroulé sur les lignes régulières sans incidents avec les autres voyageurs.
Le taux de grévistes sur le SCERAO - CFDT approchait les 80%.

Une mobilisation historique des agents contre l’ouverture du capitale d’EDF et de Gaz De France, pour la défense du service publique, du statut du personnel et des retraites.
L’électricité n’est pas une marchandise comme les autres. Qui peut supporter l’idée que nos centrales nucléaires puissent tomber dans les mains d’actionnaires moins soucieux de notre sécurité que de leurs bénéfices ?
Il y a fort à parier que la maintenance de nos centrales sous-traitée à bas prix sera mise à mal, alors que l’acceptation du nucléaire par la population est un préalable incontournable à son avenir.
Et que dire du développement des missions du service publique dans une entreprise morcelée et vendue aux plus offrants ! Les usagers risquent rapidement de voir comme en Grande Bretagne après les privatisations leur facture augmenter et l’égalité de traitement disparaître. Comme en Californie les actionnaires préféreront sauver leurs dividendes plutôt que fournir l’électricité aux clients.
Nous devons tous lutter pour maintenir un service public fort dont les agents EDF - GDF sont les meilleurs garants. Ils ont montré leurs compétences et leur solidarité lors de tempête de décembre 1999.
Le SCERAO - CFDT réaffirme aux côtés des Électriciens et Gaziers son attachement aux valeurs du service public de proximité. La mixité de l’électricité et du gaz dans la distribution doivent êtres réaffirmés et pérennisés. La péréquation tarifaire, l’égalité de traitement, la continuité de fourniture et de service, l’obligation de desserte et l’accès à l’énergie doivent rester une réalité pour tous les citoyens.