SCERAO-CFDT
Le Syndicat CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > GAILLON SA : une action qui paye

juin 2003

GAILLON SA : une action qui paye

Du jamais vu dans cette entreprise, les salariés ont décidé de se mettre en grève à l’appel de la CFDT pour défendre leur pouvoir d’achat et améliorer leurs conditions de travail. Cette grève qui s’est déroulée du 9 au 11 avril a été extrêmement suivie par 100% des salariés des ateliers. Les résultats ne se sont pas faits attendre.

Le ras le bol des salariés de GAILLON SA les a amené à arrêter le travail dans les ateliers, sous la forme de débrayages de 2 heures en milieu de chaque poste. Immédiatement le SCERAO - CFDT s’est rendu sur place pour leur apporter son soutien et ses conseils.

Sans qu’il y ait eu de négociation les salaires étaient bloqués dans cette entreprise et les conditions de travail devenaient de plus en plus dures. La liste des récriminations pourraient être longues, elle concerne entre autres :
- aucune solution envisagée pour réduire la chaleur dans les ateliers,
- du travail imposé le samedi et rémunéré au plus bas niveau légal,
- une augmentation de la production et une rotation du personnel sans aucune contrepartie,
- l’aménagement de l’organisation du travail lié aux 35 heures sans cesse repoussé.

Grâce à cette grève la direction a été obligée d’ouvrir une négociation qui a permis d’aboutir à des résultats intéressants pour les salariés :
- 2% d’augmentation de salaire avec un talon de 35 euros,
- une prime exceptionnelle de 50 euros,
- une prime de chaleur pour les mois d’été de 35 euros,
- le réaménagement de l’accord des 35 heures avec l’obtention de 12,5 jours de RTT.

Le travail a repris après une vote majoritaire des salariés. La CFDT et les élus vont maintenant s’employer à faire vivre cet accord pour que les salariés en tirent le profit qu’ils ont obtenu par leur détermination. Ce résultat montre que l’action, en lien avec la CFDT, paye.