SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > ACTUALITES > Evasions fiscales organisées

19 novembre 2009

Evasions fiscales organisées

Des responsables CFDT du groupe de travail « Détergents et Cosmétiques » ont rencontré à Paris le 9 Novembre 2009, des élus d’Europe Ecologie et des Verts.
Lors de la rencontre, nous avons développé les aspects financiers et sociaux des délocalisations fiscales et de leurs supports qui passent dans une seconde phase et sont plus que jamais de véritables enjeux de société.
- L’évasion fiscale organisées par les entreprises, la situation catastrophique des comptes publics et de la fiscalité locale, etc, sont autant d’aspects hallucinants qui n’ont provoqué aucune réaction efficace des dirigeants Français pas plus au G20 qu’ailleurs.
Nous ne voyons aucun dirigeant au pouvoir, s’opposer à ce désastre financier avec courage et détermination… !
- Pendant ce temps là, les salariés paient la facture. Les conséquences sociales sont humainement dramatiques. Le financement des licenciements par les économies d’impôts des entreprises, l’écrasement de la masse salariale, la remise en cause du périmètre des expertises, des IRP [1] et du syndicalisme, de la participation, le stress et les conséquences dramatiques [2], etc., sont aussi des points négatifs dont nous affirmons qu’ils sont directement liés aux délocalisations fiscales et à leurs supports.
D’ailleurs, nous attirons l’attention de nos interlocuteurs sur deux points précis parmi tant d’autres :

  1. La mutation du statut du salarié, dont l’entreprise transforme le savoir faire en une charge financière qu’il faut écraser. Seulement, cette analyse ne s’arrête pas là.
  2. Le système SAP [3] dont le cœur est financier, dispose du module C.R.M « Costumer/Relation Ship/ Management » outil de gestion de la relation client. Il permet à l’employeur de considérer un salarié comme un client, à qui il achète son savoir faire.
    La relation : Employeur / Salarié se substitue donc à une connexion : Client / Fournisseur.

L’efficacité du salarié n’est plus mesurée, seule compte sa rentabilité.


Pour Jacques GABAI expert du « Cabinet DSA International » ces montages ne peuvent pas être assimilés aux prix de transfert [4].

Pascal CANFIN et Isabelle MAUPIN ont bien compris notre message et nous présentent plusieurs angles de travail tant pour la France que pour l’Union Européenne.

Pour tous contacts des membres du groupe de travail :

José DE OLIVIERA : 06 81 62 14 33 ---> COLGATE
Martial BOCHET : 06 68 42 30 44 ---> HENKEL
Christian DUPUTEL : 06 83 90 22 02 ---> COLGATE
J-François D’ANDRE : 06 84 29 42 28 ---> L’OREAL
Patrick QUENTON : 06 60 89 97 36 ---> UNILEVER
Philippe FABREGES : 06 34 04 72 67 ---> P & G
Philippe BODIN : 06 80 94 48 92 ---> L’OREAL
Chantal BAUNARD : 06 87 56 41 41 ---> UNILEVER
Lionel VERRIERE : 06 08 58 96 33 ---> HENKEL
Sébastien DEHAIS : 06 74 57 63 07 ---> HENKEL

Notes

[1instances représentatives du personnel

[2voir les suicides chez France Télécom ou EDF

[3progiciel d’entreprise

[4transfert pricing