SCERAO-CFDT
Le Syndicat CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Elections au Conseil de Surveillance de Réseau de Transport Electricité - (...)

février 2006

Elections au Conseil de Surveillance de Réseau de Transport Electricité - une progression empreinte d’optimisme et... d’humilité !

Réseau Transport Electricité est, depuis le 1er septembre 2005 une filiale du groupe EDF. Ce changement de statut juridique imposait la mise en place d’un Conseil de Surveillance spécifique. Les 8300 salariés RTE (ex agents EDF) répartis sur 18 sites ont élu leurs 4 représentants, le 8 décembre 2005.

Avec une participation massive à ce premier scrutin (78%), la CFDT atteint près de 25%, elle progresse de 4,1% par rapport aux dernières élections de Conseil d’Administration d’EDF. La CFDT devient la 1ère organisation chez les Cadres avec 35% des suffrages. Ces bons résultats permettent à la liste CFDT d’obtenir un siège au Conseil, les trois autres revenant à la seule CGT.

Au niveau région Rhône Alpes Auvergne, la CFDT de l’unité Transport (TERAA) progresse de 13 points à 28,8% et l’unité Système (SERAA) atteint 52,8% des suffrages en progression de 6 points.

Pour arriver à ces résultats la CFDT de RTE s’est organisée en « liaison » bien en amont de la filialisation autour d’une équipe de militants motivés par la bataille contre la filialisation, tout en anticipant l’impact social de cette éventualité.

Cet effet d’anticipation nous a permis d’avoir une longueur d’avance sur les autres OS en terme de communication vers les salariés et de motivation des équipes CFDT sur le terrain. Nous n’avons, de fait, pas eu de mal à constituer une liste de six candidats, équilibrée en termes géographique, de métier et électoral en favorisant les lieux où la CFDT apparaissait moins représentative.
Cette dynamique collective nous a permis de faire une campagne de proximité.

Patrick Larradet, tête de liste, a visité tous les sites, accompagné de plusieurs co-listiers et guidé par les équipes locales qui nous ont permis d’aller à la rencontre des agents sur leur lieu de travail.

Si il n’y avait pas foule, dans certaines réunions d’information, l’accueil dans les bureaux nous a permis de présenter notre projet et de répondre aux interrogations du personnel tout en prenant du plaisir à faire campagne.
La création d’un BLOG comme mode de communication original en début de campagne a valorisé nos orientations et notre slogan « Agir au Cœur du Service Public de l’Electricité » (plus de 4000 connexions pendant la campagne).

La fin de campagne, marquée par l’arnaque cogéstionnaire CGT/direction sur la répartition des sièges à la création du Comité Central d’Entreprise RTE, a stigmatisée la cohésion des équipes CFDT.

Anticipation, Cohésion, Compétences collectives, Connaissance des enjeux, syndicalisme de proximité, ont donné du sens à notre campagne.

Si ce scrutin appelle à l’optimisme pour l’avenir, il faudra toutefois rester humble si nous voulons confirmer cette tendance aux prochaines élections de représentativité.