SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Devenir Merck après avoir été LIPHA Santé

octobre 2003

Devenir Merck après avoir été LIPHA Santé

C’est la dure expérience que sont entrain de vivre les salariés du site de Lacassagne dans le 8ème arrondissement à Lyon. Ce site de recherche et développement dégageait des profits jusqu’en 2001, mais malheur aux salariés l’année 2002 n’a pas été assez bonne. Sanction immédiate et tragique : on réorganise, on optimise et on décide de fermer le site de Lacassagne, sans autre forme de procès.

C’est la dure loi de l’ultra libéralisme : la bourse ou le travail. L’industrie n’est plus gouvernée par des entrepreneurs. Elle est dirigée par des financiers, les yeux rivés sur les cours de la bourse, le doigt sur la "gachette’’ dès qu’une mauvaise année se profile à l’horizon. Au service de qui ? D’actionnaires qui n’ont qu’un seul objectif dans la vie, dépenser un minimum d’argent pour en gagner un maximum, sur le plus court terme possible bien sûr.

Qui paye la facture dans ces cas là ? Les salariés bien sûr et par conséquent l’emploi. Pourtant ils ne sont en rien responsables puisque le site de Lacassagne a acquis une compétence reconnue dans les différentes technologies de la production pharmaceutique et une grande réactivité pour répondre aux exigences de clients différents (éthiques, génériques) avec un record de production de 6 millions de boites pas plus tard qu’en mars dernier.

Alors quoi faire puisqu’il ne faut rien attendre d’un gouvernement qui pratique le laisser faire en matière d’emploi ? Se battre avec les outils dont dispose le syndicalisme, c’est ce que font les salariés de Merk santé. Ils le font par l’action et par l’appui d’experts juridiques et comptables au travers de leur CE et CCE. Mais c’est difficile lorsque vous passez d’un groupe français accessible (LIPHA) à un groupe allemand si lointain (Merk). Le SCERAO - CFDT aide cette équipe CFDT à défendre l’outil de travail pour conserver sur Lyon un site dont rien industriellement exige la fermeture.