SCERAO-CFDT
Le Syndicat CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > ORGANISATION SCERAO > Les congrès > Des transports en communs gratuits pour les chômeurs

7 juin 2008

Des transports en communs gratuits pour les chômeurs

Bonjour à toutes et tous.
Je me présente Hervé CHAUSSENDE, animateur de la branche Chimie du SCERAO et Webmaster du site Internet.

Concernant l’amendement 2.8.7, le SCERAO CFDT souhaite ajouter :
« L’accès gratuit aux transports pour les demandeurs d’emploi ! »
Cet amendement a reçu un avis défavorable de la commission des résolutions…

Un avis défavorable ?
Nous allons essayer d’éclairer et d’imaginer avec cette intervention à la tribune, les arguments qui ont pesé lors du vote de la commission des résolutions, pour parvenir à donner un avis défavorable à ce type de proposition.

Quelle crainte a la commission des résolutions ?
Il y a un si grand nombre de chômeurs dans notre département, si une telle orientation était adoptée le Sytral serait alors en déficit ?
CFDT soyons pragmatiques ! Les transports roulent avec des chômeurs qui les empruntent ou pas ! Qu’ils payent ou qu’ils ne payent pas ! Cette disposition, si elle était prise, aurait un coût certes, mais n’entamerait pas pour autant l’équilibre budgétaire.

Nous avons sans doute peur d’effrayer la population ?
CFDT soyons courageux ! Si cette possibilité était donnée aux chômeurs, elle effrayerait la frange la plus extrême de la population. Celle qui vote, ou serait tentée de voter à l’extrême droite. Celle, pour qui un chômeur est un feignant ! Celle, pour qui : « ils en ont déjà assez des avantages ma bonne dame ! Il faudrait une bonne guerre. Je te les "foutrais" tous au boulot moi... »
C’est certain. C’est être un nanti de chercher du travail.

Nous craignons peut-être qu’une telle disposition s’étendent à d’autres territoire ?
CFDT soyons Jésuites ! Cela ne sera plus vraiment notre problème. Et nous ajouterons comme argument :
au moment où Martin HIRSCH a tant de mal à faire accepter par le gouvernement dans lequel il travaille, son dispositif de financement des salariés pauvres, il ne serait pas mauvais de jeter ce débat sur la place publique.
Et cela serait encore mieux si ce débat était amorcé par la CFDT.

C’est peut être illusoire, c’est utopique !
Certes ! Mais si beaucoup d’entre nous sont à la CFDT, c’est justement pour ces raisons. Ils souhaitent être porteurs d’une utopie. Enfin, c’est une ambition du SCERAO inscrite sur notre site Internet :
« Le SCERAO-CFDT a pour ambition de transformer la société par une meilleure prise en compte des valeurs d’émancipation, de solidarité et d’autonomie »
Soyons force de proposition. La CFDT des choix des actes…

Car finalement, quel est l’enjeu ?
Faciliter pour des personnes qui parfois tirent le diable par la queue les démarches lors de leurs déplacements, quels que soient leur âge, leur sexe, leur formation initiale…
Nous avons parfois tendance à l’oublier, nous syndicalistes ! Des personnes arrivent en fin de droit. Trouver un nouvel emploi devient vital, elles peuvent atteindre la dernière extrémité. Celle où l’on compte chaque €. Et un aller-retour sur le réseau TCL c’est 3 € ! Elles doivent procéder à des arbitrages.
Ce n’est pas fromage ou dessert, mais steak à midi ou entretien d’embauche aujourd’hui ?

Dans la salle, certains pensent que nous exagérons !
Mais les employeurs n’ont que l’embarras du choix. Pour une place possible, ils n’hésitent pas à multiplier « les castings »
Comme me l’a confié un jour un DRH ! « Si pour une place, il y a encore 10 prétendants d’un très bon niveau. Pour permettre de départager les concurrents, nous n’hésitons pas à prendre le plus rapide au 100 m.
C’est inutile, mais comme ils sont tous bons, autant prendre celui qui court le plus vite… »

Nous le savons tous, il n’est pas rare qu’un chômeur soit dans l’obligation de se déplacer à plusieurs reprises sans parvenir à décrocher un emploi. Car systématiquement, il n’est pas celui qui court le plus vite.

Bien entendu, il y aura des abus ! Des personnes contourneront le dispositif d’aide, alors qu’elles ne sont pas dans la précarité. D’autres en bénéficieront, alors qu’elle n’en ont pas besoin. Oui ! Mais faut-il pour cela ne pas essayer de proposer cette possibilité ?
Ce n’est malheureusement pas parce qu’il existe des Noël FORGEAT du groupe EADS, des Daniel BOUTON de la Société Générale que nos grands décideurs ont décidé de supprimer pour autant les parachutes dorés en France. Vous voyez, on sait prendre des risques lorsque les enjeux sont importants !

Il serait croustillant que cet amendement soit rejeté.
Cela serait croustillant, car notre secrétaire Général invective en ce moment le gouvernement à propos du retard à l’allumage du dispositif : « chèque transport » afin d’éviter la baisse du pouvoir d’achat.
Mais nous parlons ici de la baisse du pouvoir d’achat de ceux qui ont déjà un emploi !
Et nous oserions nous, à l’UD 69 refuser d’obtenir ce maigre avantage pour les plus démunis ?

Enfin, il est plus conforme à nos valeurs d’aider ces personnes à emprunter des transports en commun en lieu et place de leurs voitures…

Le SCERAO souhaite vous avoir convaincus de la démarche. Je vous remercie pour votre attention et selon la formule consacrée :
« vous demande de voter massivement pour notre amendement »

Merci