SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > ACTUALITES > Des salariés qui vont travailler la peur au ventre : Insupportable (...)

14 avril 2020

Des salariés qui vont travailler la peur au ventre : Insupportable !!!

Le 17 mars, la direction présentait un Plan de continuité de l’activité (PCA) aux élus du CSE dans lequel elle maintenait la totalité de ses activités.

L’équipe CFDT estimant qu’il n’était pas nécessaire de maintenir l’ensemble de l’activité, et que la protection des salariées n’était pas assurée, a refusé ce PCA dans l’état.

Devant le refus de la direction de le modifier, la commission santé sécurité (CSSCT) réalisait une enquête auprès de l’ensemble du personnel, et saisissait l’inspection du travail au travers de deux dangers graves et imminents (DGI).

La réponse de la direction ne se fera pas attendre : dans une communication à destination des salariés, il exhorte ces derniers à se rendre au travail.

Ainsi, dans cette note, intitulée « Egoïsme et confinement » il qualifie les salariés en confinement ou en télétravail de « rats qui paniquent et se calfeutrent dans leur trou », « qui veulent profiter de la situation pour ne rien faire et avoir des avantages » ou encore cette fois plus à destination des représentants syndicaux « ceux qui sabotent, comme d’habitude, le travail des autres », « ceux qui pensent que c’est une très bonne occasion de détruire le système capitaliste qui leur donne à manger ».

Cette communication méprisante totalement « hors sol » dans ce contexte de crise sanitaire, se concluait ainsi : « quelle est la proportion de ceux qui veulent sauver la France ? » L’inspection du travail constatera également les manquements de l’entreprise en termes de santé et sécurité et adressera ses recommandations à l’entreprise en concluant ainsi son courrier : « Je constate que votre document indigent et totalement creux en matière de prévention des risques indique abusivement poursuivre un objectif de conciliation de la continuité de l’activité de l’entreprise avec la santé des travailleurs de votre usine ».

Mais le dirigeant du site n’en restera pas là, avec une seconde note interne quelques jours plus tard, reprenant les propos dans la presse de Donald TRUMP et du professeur RAOULT : il vante dans celle-ci l’efficacité de la Chloroquine et promet de mettre cette dernière à disposition des salariés, tout cela en totale contradiction avec les recommandations du gouvernement et de l’agence régionale de santé (ARS).

Aujourd’hui suite à la diffusion de cette note et à l’injonction du ministre du travail, l’inspection du travail a diligenté un inspecteur sur le site et une enquête est en cours.

Le syndicat CFDT chimie énergie Rhône Alpes ouest prépare les recours auprès des juridictions ad hoc avec les représentants CFDT de l’entreprise ; d’ailleurs l’un d’eux depuis peu a été testé positif au COVID 19 et nous craignons pour sa santé

La CFDT FCE et URI Auvergne-Rhône-Alpes condamnent l’attitude irresponsable de SNF au travers de son dirigeant.

Ils s’opposent à ce que des salariés se rendent au travail la peur au ventre, contraints et forcés par un chantage à l’emploi.

Ils appuient totalement la démarche en cours du syndicat Chimie Energie Rhône Alpes Ouest et enjoignent le PDG de SNF à retrouver la raison !

Conntacts :

Eric TRIPLET Secrétaire Général Syndicat FCE Rhône Alpes Ouest  06 88 58 31 86 Dominique

titre documents joints