SCERAO-CFDT
Le Syndicat CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Contre le changement du statut juridique d’EDF-GDF, ..., le SCERAO (...)

septembre 2004

Contre le changement du statut juridique d’EDF-GDF, ..., le SCERAO dans l’Action

Depuis le 20 janvier 2004 les agents d’EDF-GDF ont été déterminés à stopper le gouvernement dans sa volonté de déposer le projet de loi portant le changement du statut juridique d’EDF-GDF en Société Anonyme.

La mobilisation des agents a été forte sur les journées nationales de grève et d’action comme le 27 mai et le 15 juin, date du début du débat parlementaire.

Les agents d’EDF-GDF ont voulu briser le mur du silence et sensibiliser l’opinion publique au danger du passage en Société Anonyme, en allant à la rencontre des élus et des usagers.
Sur le SCERAO, nous avons utilisé tous les moyens populaires et visibles décidés en assemblée générale.

Quelques exemples d’actions menées au mois de juin :
- Le 3 juin : opération péage gratuit à TEO,
- Du 4 au 8 juin : interpellation de Michel ROCARD, tête de liste PS aux élections européennes, de Patrick HUGUET, Maire du 3ème arrondissement de Lyon, rencontre avec Martine ROURE, Députée Européenne socialiste, et Yvon DESCHAMP, adjoint au maire de Lyon,
- le 14 juin :
îlotage de la Centrale nucléaire de St Alban provoquant une baisse de charge.
- Le 15 juin :
grand rassemblement à la Tour Part dieu avec manifestation et coupure de plusieurs Unités d’EDF. Mais aussi la coupure de MERK Santé, par solidarité avec les salariés qui vont être licenciés pour cause de restructuration et suppression du site lyonnais.
La Loire n’a pas été en reste : coupure d’Unités EDF, opération voiture bleue, coupure de la sous préfecture de Montbrison, coupure du député UMP CINIERI, blocage de site portail soudé etc.

Le SCERAO a participé à des nuits bleues (coupures des éclairages publics) ou à l’opération « ROBIN DES BOIS », pour remettre le courant aux plus démunis.

Pendant toute cette période qui s’est soldée par le vote de la loi sur le changement de statut d’EDF-GDF en Société Anonyme, nos militants et adhérents se sont bien battus, mais compte tenu de la large majorité de droite à l’Assemblée Nationale et au sénat, nos chances de réussite étaient faibles. Nous avons limité les dégâts et nous devons rester très vigilants pour la suite.