SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > EMPLOI > Chimie en Rhône Alpes > Conférence de la chimie en Rhône Alpes

29 octobre 2007

Conférence de la chimie en Rhône Alpes

La chimie çà pue et çà pête, c’est dangereux, il est urgent de s’en débarasser...
Ce constat n’est pas faux ! Mais la CFDT déclare haut et fort, que non seulement nous pouvons faire autrement, nous pouvons faire mieux, mais que si la chimie ne s’oriente pas dans cette voie innovante, c’est la mort de la chimie Française à plus ou moins long terme et vraisemblablement aussi, celle de la chimie Européenne.
Certains grands groupes n’hésiteront pas sous prétexte que les contraintes écologiques sont trop fortes en Europe, à délocaliser les productions en Chine. [1]
A la CFDT, nous avons fait le constat que nous savions beaucoup, beaucoup de chose à ce sujet. Que la CFDT, pouvait être moteur dans cette nouvelle orientation, mais que nous n’y arriverions pas seul.
La CFDT travaille à partir des propositions que le Comité Economique et Sociale Régional a apporté pour l’organisation de la conférence régionale.
Depuis 2003, nous nous réunissons régulièrement entre trois Syndicat CFDT de la chimie et de l’énergie. A trois Syndicats, nous couvrons 5 bassins d’emplois.
- Syndicat CFDT Chimie Energie Dauphiné Vivarais
- Syndcat CFDT Chimie Energie Ain et deux Savoies
- Syndicat CFDT Chimie Energie Rhône Alpes Ouest

Ce travail est articulé et animé par l’Union Régionale Interprofessionnelle CFDT.

Ces 3 bassins d’emplois représentent à eux seuls 300 000 emplois directs ou indirects. Nous prenons conscience immédiatement de la complexité du sujet et surtout, que nous ne pouvons pas laisser certaines personnes rayer la chimie d’un trait de plume !
Ce groupe a listé les acteurs incontournables en Rhône Alpes que nous devions rencontrer, sensibiliser, convaincre, entraîner dans notre combat de fourmis. Ce groupe à conclus que nous devions rencontrer :
- les reponsables du pôle de compétitivité Axelera. C’est réussi, nous avons un rendez vous le 25 octobre Avenue Jean Mermoz à Lyon.
- le Président de l’UIC régionale [2]. Nous préparons actuellement la rencontre, la date n’est pas encore fixée.
- des groupes politiques. Depuis 2004 nous rencontrons régulièrement les verts, Greenpeace, Réseau sortir du nucléaire...
- des élus politiques. Nous avons réussi à faire prendre conscience à des élus comme Jean-Jacques Queyranne de l’importance d’aborder cette question. Le pari est réussi, il ouvrira le 17 décembre 2007, la conférence de la chimie à Lyon.

Nous nous sommes fait aidé par le cabinet Syndex, pour obtenir des données factuelles et valider certtains chiffres en notre possession.
En 2006, ce groupe de travail a commis un tract en couleur de 4 pages, tiré à 5000 exemplaires. Vous pouvez le télécharger sur cette page
Nous venons d’en écrire un autre, tiré cette fois à 3000 exemplaires.

Cette conférence de la chimie, doit être un virage pour la prise de conscience de nombreux acteurs de notre société, afin d’offrir un avenir à la chimie en France.
Mais la CFDT en est convaincue. La chimie ne doit plus ternir son image. Pour cela, il ne suffit pas de l’annoncer dans des brochures de papier glacé. Il faut le faire, la chimie doit être acteur de sa révolution.

Elle doit devenir propre, respectueuse de l’environnement, respectueuse des populations environnantes, en recherche perpétuelle d’amélioration de la sécurité dans ses productions.
La CFDT revendique la mise en place d’un comité stratégique prospectif. C’est un lien de confrontation entre la branche chimie et les organisations syndicles régionales. Il sera un débouché opérationnel de la conférence.

Vous l’aurez compris ! Ces idées d’innovations, d’améliorations, d’investissements massif dans la recherche et le développement, la formation professionnelle, pour atteindre l’objectif de l’excellence écologique sont dans la droite ligne de la politique CFDT et ceci, à tous les niveaux de notre organisation syndicale.
La CFDT n’a pas de double language ! Tout est lié... En deux mots c’est le développement durable

C’est à ce prix là, et seulement celui là, que la chimie parviendra non seulement à sauvegarder ses emplois, mais surtout à en créer d’autres.

 [3]

titre documents joints

Notes

[1Il y a déjà eu une polution majeure avec des milliers de tonnes de Benzène déversé dans un fleuve. Le Benzène est un produit autement cancérogène.

[2union des industries chimiques c’est à dire le Syndicat des patrons

[3Image d’illustration de Viviane Dufour sur Flickr