SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Branche Pétrole L’Institut FRANCAIS DU PETROLE (IFP) négocie

octobre 2006

Branche Pétrole L’Institut FRANCAIS DU PETROLE (IFP) négocie

En juillet 2006, l’IFP a signé un accord sur la formation professionnelle. Les avancées par rapport à l’accord national interprofessionnel (ANI) et à l’accord de l’Union Française des Industries du Pétrole (UFIP) de 2004 concernent essentiellement le Droit Individuel à Formation (DIF). L’accord portant sur les « Travailleurs handicapés » est en cours de renégociation. Les écrits sont ambitieux, mais la direction a d’ores et déjà annoncé qu’elle ne pourrait pas respecter 6 % d’emploi handicapés.

Branche Pétrole L’INSTITUT FRANCAIS DU PETROLE (IFP) NEGOCIE

En juillet 2006, l’IFP a signé un accord sur la formation professionnelle. Les avancées par rapport à l’accord national interprofessionnel (ANI) et à l’accord de l’Union Française des Industries du Pétrole (UFIP) de 2004 concernent essentiellement le Droit Individuel à Formation (DIF). Le droit au DIF en vigueur depuis l’année 2004 est porté de 20 heures à 21 heures à compter du 1er janvier 2006.
Afin de faciliter l’utilisation de ce droit et de ne pas reporter une formation, une anticipation de 42 heures peut être accordée dans la limite maximum de 126 heures.
En cas de départ de l’intéressé, ce droit sera acquis si ce départ a lieu plus d’un an après la formation.
Les droits à DIF d’un salarié à temps partiel (50 % et plus), seront augmentés chaque année d’un crédit de 21 heures dans la limite maximum de 126 heures.
La possibilité d’utiliser le DIF pour former les élus n’a pas été évoquée comme ça l’avait été dans l’accord UFIP.
L’accord portant sur les « Travailleurs handicapés » est en cours de renégociation.
Les écrits sont ambitieux, mais la direction a d’ores et déjà annoncé qu’elle ne pourrait pas respecter 6 % d’emploi handicapés. Les arguments avancés concernent le marché du travail de la profession. La CFDT ne peut pas accepter de cautionner ces arguments plus que douteux.
Le SCERAO-CFDT félicite l’équipe syndicale de l’IFP pour son travail.