SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > BONNE ANNEE 2006

janvier 2006

BONNE ANNEE 2006

L’année 2006 sera celle du congrès confédéral à GRENOBLE du 12 au 16 juin. Le SCERAO compte bien s’y impliquer pleinement comme à son habitude. Les délais seront serrés. Dès le 26 janvier, chaque militant, abonné à Syndicalisme hebdo recevra les textes préparatoires, avant-projet de résolution, projet de rapport d’activité, ordre du jour définitif. Une réunion extraordinaire du conseil syndical est prévue le 14 février pour travailler sur l’avant-projet de résolution et préparer les amendements du SCERAO-CFDT. En amont de cette réunion, il faut que les sections syndicales nous aient transmis leurs propositions d’amendement. Les amendements sont à déposer avant le 10 mars. A chaque section de s’organiser en conséquence pour apporter leur contribution !

L’enjeu de ce congrès est de donner un sens au syndicalisme que nous défendons, un horizon à la transformation sociale que nous voulons.

Si le niveau de vie moyen en France s’améliore, cela cache de très fortes disparités et de nouvelles inégalités. Les fondements de notre système de solidarité sont menacés (protection sociale, service public...). Le travail est en crise : apparition de nouvelles pénibilités, évolution préoccupante des accidents du travail et des maladies professionnelles, inquiétants phénomènes de démotivation et de démobilisation des salariés. La pression du chômage accentue ces tendances. L’embellie actuelle est un trompe l’œil, essentiellement due à l’effet mécanique du papy boom. Le système capitaliste libéral montre clairement ses limites, incapable d’assurer sa propre survie.

Il s’agit, pour nous, de partir de cette réalité pour tendre vers une société plus juste, plus solidaire, plus libre, ici et là-bas, aujourd’hui comme demain. Notre réformisme doit être un réformisme de conquête au service de l’humain, articulant critique sociale sans concession et visée transformatrice de la société.
Ce congrès marquera aussi une étape importante dans l’amélioration de nos fonctionnements internes, pour un fonctionnement démocratique plus participatif. Depuis l’épisode des retraites du régime général en mai 2003, notre organisation a beaucoup débattu, critiqué, proposé, tiré les enseignements de la période passée, reste maintenant à concrétiser !

« Vivre, c’est ne pas se résigner », comme l’a si bien écrit Albert CAMUS.