SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > EMPLOI > BAYER CROPSCIENCE - politique handicapés, il est temps de passer aux (...)

5 décembre 2006

BAYER CROPSCIENCE - politique handicapés, il est temps de passer aux actes

A lyon, le 28 novembre, Bayer CropScience présente au siège social rue Jean-Marie Leclair, sa politique en faveur des handicapés pour le personnel lyonnais.

La CFDT approuve cette initiative prise dans le cadre de la Semaine pour l’emploi des travailleurs handicapés [1]. Mais derrière cet effet d’annonce, quelles sont les réelles intentions de Bayer CropScience en France vis-à-vis des handicapés ?

Le 5 avril 2004, la direction s’est engagée à : « ouvrir des négociations paritaires sur les moyens à mettre en oeuvre pour favoriser l’embauche de salariés handicapés ».

Trente mois plus tard, le bilan de Bayer CropScience en France est le suivant :

  • aucune négociation paritaire ;
  • aucune réunion paritaire ;
  • un seul travailleur handicapé embauché en 2006 (CDD) ;
  • un taux de 2,5% de personnes handicapées [2] travaillant dans l’entreprise ;
  • aucun chiffre communiqué aux représentants du personnel concernant l’aménagement des postes de travail pour les salarié(e)s handicapé(e)s ;
  • aucune liste nominative des Centres d’Aide par le Travail (CAT) communiquée par Bayer CropScience, notamment depuis son abandon de l’Orangerie [3].

A maintes reprises, la CFDT a dénoncé cette attitude qui consiste à préférer verser des pénalités plutôt que de mettre en oeuvre une véritable politique handicapés dans l’entreprise.

Mais la direction refuse toujours de rencontrer les organisations syndicales : la CFDT y voit une nouvelle occasion manquée de négocier un accord prévoyant la mise en oeuvre d’un
programme pluriannuel en faveur des travailleurs handicapés.

titre documents joints

Notes

[1Chaque année et depuis 10 ans, cette semaine est l’occasion de convaincre les employeurs d’embaucher des travailleurs handicapés. Il faut savoir que le taux de chômage de ces travailleurs est trois fois supérieur à la moyenne.

[2le taux minimum obligatoire est de 6% de travailleurs handicapés. En dessous de ce seuil, l’entreprise paie des pénalités d’autant plus fortes que son taux de travailleurs handicapés est faible.

[3Pour l’entretien des espaces verts du centre de recherche de Lyon Dargoire, Bayer Cropscience utilisait depuis 1998 un CAT appelé l’Orangerie. Il n’a pas été reconduit en 2003, malgré l’opposition de la CFDT.