SCERAO-CFDT
Le Syndicat CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Assemblée générale des retraités de Lyon à Ste Croix le 12 juin (...)

août 2003

Assemblée générale des retraités de Lyon à Ste Croix le 12 juin 2003

Cette assemblée générale s’est déroulée sur la matinée. Malgré une chaleur torride, près de 40 adhérents retraités se sont déplacés pour s’informer et débattre des sujets présentés.

La situation financière de la mutuelle d’E.D.F. et de G.D.F. a été abordée. Le déficit cumulé se monte à 33 millions d’Euros. Les causes essentielles sont connues, d’une part le désengagement de la sécurité sociale et d’autre part la gestion de la mutuelle. Toutes les mutuelles de France se trouvent confronter au désengagement de la sécurité sociale et pourtant, elles arrivent à faire face. Seule la mutuelle des agents des I.E.G. semble être condamnée à être déficitaire.

Une présentation claire et efficace de la prise en charge des maladies professionnelles liées à l’exposition à l’amiante a été faite. Elle a permis de connaître l’existence du Fonds d’Indemnisation (Rajouter le V de FIVA )Amiante ( F.I.V.A.) et de partager les pistes de travail lancées par la C.F.D.T. Une de ces pistes consiste à ce que les employeurs ne se défaussent pas de leurs responsabilités vers les autorités publiques des suites de l’exposition à l’amiante de leurs salariés. A la fin de la présentation, il a été rappelé que c’est pendant la vie active que chaque salarié doit s’occuper de son suivi médical. Bien souvent il est trop tard dès lors que les salariés ont quitté l’entreprise.
Un point d’actualité a été fait à travers une information concernant les retraites dans les IEG, la loi Fillon et le projet du changement de statut des entreprises EDF et GDF. Sur les retraites bon nombre d’expressions ont exprimé une incompréhension quant à l’annonce de l’accord de la CFDT sur les régimes de retraites du privé et du public.
La négociation avait débuté dans l’intersyndicale qui au fil de son avancement s’est vue réduite à sa plus simple expression.
Ces points non exhaustifs ont permis aux adhérents de passer une matinée de débats et d’échanges. L’assemblée s’est terminée par un repas à l’institution de Ste Croix. Tout un programme !!!