SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Assemblée Générale des sections de la Branche Chimie du SCERAO-CFDT

octobre 2005

Assemblée Générale des sections de la Branche Chimie du SCERAO-CFDT

Le 13 octobre 2005, le Syndicat a réuni les sections de la branche chimie en Assemblée Générale. Une trentaine de militants étaient présents.

Le thème de cette réunion était l’avenir de la chimie en France et en Rhône Alpes. Une présentation du rapport « Avenir de l’industrie chimique en France à l’horizon 2015 » a été faite par Catherine PINCHAUT (Déléguée fédérale). Au cours de cette présentation, les objectifs syndicaux de la fédération ont été apportés, à savoir :

- anticiper les différents scénarios de recomposition des industries chimiques

- prévenir les impacts en matière d’emploi et de qualifications, d’organisation industrielle, d’impact territorial et environnemental.

Un débat en « questions/réponses » a eu lieu et a permis aux équipes présentes d’avoir une clarification et une compréhension de la situation nationale.

Ensuite nous avons eu un débat axé particulièrement sur la situation régionale et locale. Pour la situation régionale, Jean Eldin (mandaté par l’Union Régionale Interprofessionnelle au Conseil Economique Social Régional) a présenté les pôles de compétitivité retenus en juillet 2005. L’industrie de la Chimie est impactée par le pôle intitulé « AXELERA ». Un débat a permis de vérifier l’impact de ce dispositif sur les emplois de l’industrie de la chimie. Il est apparu que dans la majorité des cas évoqués, les entreprises s’engouffrent dans les pôles de compétitivité alors qu’elles avaient déjà des projets. Est-ce ce que l’on appelle un effet d’aubaine ?

La situation locale a été évoquée. Cette branche professionnelle ne peut être laissée à l’écart au vu du nombre d’adhérents la composant. Notre syndicat possède de nombreuses PME, mais aussi des grands groupes tels RHODIA, BAYER, ARKEMA,... Les baisses d’effectifs de ces derniers génèrent de grandes interrogations sur la politique industrielle de leurs dirigeants.

A la fin de cette journée, nous avons convenu qu’il était temps que le syndicat communique sur ce sujet. Pour ceci, nous nous sommes basés sur les pistes d’actions envisagées lors des réunions des 3 syndicats Chimie Energie de la région Rhône Alpes.

Il est prévu, notamment, la rédaction d’un tract local expliquant la vision du syndicat sur ce secteur d’activité, la diffusion d’un tract de popularisation sur la directive « REACH », éventuellement la fabrication d’une affiche,.....