SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Anticiper les restructurations

mars 2006

Anticiper les restructurations

Dans le cadre de la mise en oeuvre du plan de travail, le conseil syndical a débattu du dossier « Anticiper les conséquences des problèmes économiques des entreprises, dont les fusions et restructurations ».

Le débat a été organisé en deux temps. Le premier, le 15 décembre pour une présentation d’une note élaborée pour cette journée. Le second, lors du conseil syndical du 26 janvier, au cours duquel trois groupes de travail ont réfléchi sur la stratégie à mettre en œuvre.

Ces groupes sont :

- Anticipation économique : comment détecter les évolutions économiques ?
- Anticipation humaine : comment faire évoluer les salariés pour leur permettre de s’adapter.
- Traitement d’un PSE : comment s’y prendre, comment s’organiser au niveau du syndicat pour aider les équipes ?

A l’issue de ce débat, les synthèses ont été présentées aux conseillers.

 Anticipation économique

Sur ce thème, les conseillers ont émis des idées sur essentiellement quelle attitude avoir pour détecter les signes de bonne ou de mauvaise santé économique des entreprises. Il faut notamment s’appuyer sur notre réseau d’adhérents dans les différents services pour être au plus près des réalités.
La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences peut aussi permettre une anticipation économique.

 Anticipation humaine

Sur ce thème, les conseillers ont débattu de la place du salarié dans l’entreprise et de la prise en main de sa vie. Il doit être acteur de sa vie. Les formations tant professionnelles que syndicales ont aussi été citées. L’adhésion syndicale a été mise en avant comme vecteur d’échange. Le suivi de l’évolution professionnelle des salariés fait partie du travail quotidien des équipes syndicales. C’est aussi un moyen pour éviter que les salariés les plus défavorisés soient toujours dans les « charrettes de licenciement ». La réactivation des réunions du type « loi Auroux » a aussi été évoquée.

 Traitement d’un PSE

Ce groupe a fait le constat que quand on en arrive là, c’est un peu tard. Il est important de bien connaître les mises en place ainsi que le déroulement de Plan de Sauvegarde de l’Emploi (P.S.E.). Nous pourrions constituer au syndicat une bibliothèque d’accords P.S.E.
La création d’une sorte de cellule de crise au syndicat afin de répondre aux équipes a été évoquée.

Et ensuite, ce sont surtout des points liés à la stratégie qui ont été émis par les conseillers : l’utilisation des médias, la désignation d’experts syndicaux pour participer aux réunions de Comité d’Entreprise (C.E.).

A la fin du conseil syndical, la rédaction d’un guide sur les restructurations par la fédération a été annoncée.
Les équipes doivent utiliser les « outils » C.F.D.T. et notamment le cabinet d’expertise avec lequel nous travaillons régulièrement (cabinet syndex).

Extrait de la résolution adoptée le 2 décembre 2004 lors du congrès du S.C.E.R.A.O. - C.F.D.T.
ECONOMIQUE
Anticiper les conséquences des problèmes économiques des entreprises, dont les fusions et restructurations.
Les derniers mois ont vu des problèmes de ce type arriver de plus en plus fréquemment dans les entreprises de notre champ, particulièrement sensible (EDF - GDF, Atofina, Rhodia, Aventis pour ne citer que quelques unes de ces entreprises).
Rendre le syndicat accessible aux militants et/ou adhérents dès les premières inquiétudes dans les entreprises.
Informer et former les militants concernés, directement au syndicat ou en les dirigeant vers des formations réalisées par les structures interprofessionnelles ou par la fédération.
Mettre à disposition des militants et / ou adhérents une base de données de documents disponibles (accords de méthodes, tracts, Comptes rendus et avis de CE et de CCE,...)

Les acteurs seront = Exécutif du syndicat, CS et DS

Soutenir les revendications liées à l’emploi dans les entreprises
En ce qui concerne l’emploi.
Préserver les emplois existants et soutenir les créations d’emplois doit rester une priorité. C’est souvent un choix difficile à mettre en œuvre au sein des entreprises.
Sensibiliser les équipes à l’importance d’agir sur les créations d’emplois dans les entreprises pour contrer les dégâts liés au chômage (casse sociale et déséquilibre financier dans les organismes sociaux)
Sensibiliser les équipes à l’intérêt d’agir sur les créations d’emplois de qualité de façon prioritaire (lutte contre la précarité, les externalisations, l’utilisation de la sous-traitance,...)
Mettre en œuvre la Campagne Emploi fédérale à travers un plan d’actions SCERAO-CFDT qui se prolongera au delà du rassemblement prévu en juin 2005

Acteurs = DS, collectifs des SSE, le CS, la Commission TOT »