SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > Action du 8 avril 2004

juin 2004

Action du 8 avril 2004

Les agents d’EDF-GDF se sont mobilisés le 8 avril sur tout le territoire du SCERAO pour le retrait du projet de loi relatif au Service public de l’Electricité et du Gaz de France.

A LYON les agents se sont retrouvés pour un grand rassemblement place des terreaux sous un chapiteau et sont partis en défilé jusqu’à un poste source qui a été mis en position manuel. A SAINT ETIENNE, après avoir déployé une banderole sur la ligne THT 225 KV à l’aplomb de l’autoroute (ST Etienne-ST Chamond), les agents ont continué leur action acrobatique sur le barrage de Grangent où une équipe en rappel a peint le slogan « EDF-GDF » 100% public, avant l’intervention des forces de l’ordre. A VIENNE, les manifestants ont rencontré le Député Maire et sont allés en procession jusqu’à la préfecture.
Ce mouvement national de grève a été bien relayé en Rhône Alpes.

En déposant, pour avis au Conseil d’Etat le 22 avril un projet de loi portant sur le changement juridique d’Edf et de GDF, le gouvernement franchit la première étape de l’ouverture du capital des deux entreprises publiques. Pour la CFDT c’est inacceptable.

Aujourd’hui, EDF et GDF entreprises publiques sont des garanties pour :

- Un service public équitable et national !
- Un prix stable, juste et égale pour tous !
- Un professionnalisme reconnu !
- Une indépendance énergétique française !
- La sécurité d’approvisionnement en électricité et en gaz pour toutes les régions.

Et demain ? Si EDF et GDF deviennent des entreprises privées, ce sont des incertitudes sur :
Une inégalité de la tarification nationale :
Les activités non rentables seraient abandonnées, l’obligation de desserte des zones rurales ne serait plus respectée.

Une facture d’électricité et de Gaz plus chère :
Le bilan dans le monde est accablant. Privatisation, rime avec augmentation de la facture.
L’ouverture du marché pour les industriels a pour conséquence une augmentation de prés de 50% en France en un an, de 16,5% en Allemagne et de 33% en Finlande. En Californie les prix ont été multipliés par quatre et en Grande Bretagne se sont les plus démunis qui paient le plus cher pour bénéficier de l’accès à l’énergie avant consommation et avec pré-paiement.

Une insécurité matérielle :

La course au profit ne fait pas bon ménage avec la sécurité et le respect de l’environnement (AZF, Erika, Prestige...).
Qui voudrait confier la conduite des centrales nucléaires au secteur privé ?

Moins d’emplois, donc moins de services de proximité :

Comme bien d’autres entreprises, EDF et GDF vivent une situation de l’emploi dégradé : 8000 emplois supprimés en 3 ans. Cette situation contribue à l’augmentation de la précarité de l’emploi et du chômage dans notre pays, elle prépare aussi la privatisation. En Europe dans le secteur de l’énergie, les privatisations sont responsables de 250 000 supressions d’emplois.

Nous devons ensemble, agents d’EDF-GDF, usagers, industriels, et collectivités locales défendre le service public unique et indivisible de l’électricité et du gaz.