SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > ATTITUDE DES MEDIA, La sécurité dans nos banlieues

décembre 2006

ATTITUDE DES MEDIA, La sécurité dans nos banlieues

Une information objective, mais au fait qu’est-ce que l’information ?
Au syndicat, nous sommes souvent interpellés sur des informations lues dans la presse, qui sont erronées… Se renseignent pour connaître la vraie information.

La communication passe d’abord par une information objective, mais au fait qu’est-ce que l’information ?
Le petit Larousse nous dit : ‘’ Action d’informer, fait de s’informer.’’. A informer on trouve : ‘’ Mettre au courant de quelque chose ; avertir, aviser. Informer quelqu’un d’un changement. ‘’
‘’ Donner des informations à ; renseigner. La presse à le devoir d’informer le public. ‘’
Il me semble que le rôle premier des médias est d’informer les lecteurs. Que penser des médias qui créent l’évènement ?
Sont-elles en manque de faits divers ?
Célébrer ‘’l’anniversaire’’ de la crise des banlieues est déplacé. Ca ne peut que favoriser la montée des extrêmes et mettre en avant leurs idées.
En 2007, nous aurons à élire un nouveau président. Devrons-nous revivre un 21 avril 2002 ?
Rappeler le triste anniversaire d’octobre 2005 sur ce qui s’est passé dans nos banlieues est-il un évènement ? Est-ce une information ? La réponse est « NON » bien sur !
Et pourtant, début octobre, les journaux étaient en panne de nouvelles !! Résultat : nous ne lisions plus que cela. Au cas où les jeunes oublient, il fallait bien leur rappeler ? Ce qui devait arriver arriva, les premiers bus ont commencé à brûler ! Que penser lorsque le matin la radio nous dit que la nuit a été calme, ‘’ seulement 10 bus brûlés cette nuit sur le territoire’’. Et oui, seulement 10 ! Il me semble que c’est 10 de trop.
La communication est un sujet important où nous avons de gros progrès à faire.
Nous ne savons pas valoriser nos actions. C’est un reproche qui est souvent fait à la CFDT. _ Nous pouvons tous faire notre analyse, car chacun de nous s’occupe de l’action ou du travail sur un dossier bien avant l’information de nos adhérents sur ce que nous faisons, sur ce que nous obtenons.
La question est : qui croire, que lire ?
Etre syndicaliste, c’est aussi être vigilant quant aux informations recueillies. Il faut se méfier de la presse autorisée, qui sort de son contexte la petite phrase qui tue, qui attribue à Pierre ce que Paul a obtenu.
Au syndicat ou en conseil syndical, nous sommes souvent interpellés par nos militants sur des informations lues dans la presse, qui sont erronées. Lorsque cela arrive, il est important que nos délégués se renseignent pour connaître la vraie information. Le syndicat, la presse syndicale ou le site ‘’cfdt.fr’’ sont fiables. Vous pouvez en user et en abuser.