SCERAO-CFDT
Le Syndicat CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > LES ECHOS > 46ème congrès confédéral de Grenoble : la parole libérée !

juillet 2006

46ème congrès confédéral de Grenoble : la parole libérée !

Le conseil syndical du SCERAO-CFDT avait bien préparé ce congrès et notre délégation a pu suivre pleinement les débats et en comprendre les enjeux.

Un congrès s’articule en 3 temps. D’abord : faire le bilan de la mandature passée. Puis, définir les orientations pour la mandature à venir. Enfin, élire l’équipe chargée de les mettre en œuvre.

Premier temps : présentation du rapport d’activité par François Chérèque, secrétaire général sortant.

Les syndicats, les fédérations et les unions régionales interviennent pour donner leur avis. A noter la montée en puissance des femmes, plus nombreuses à intervenir et avec des interventions de qualité. François Chérèque l’a souligné dans sa conclusion.

Presque tous les syndicats sont intervenus pour dénoncer l’épisode des retraites. Malgré cela, ils ont voté le quitus à 73%. Ce décalage est-il le signe d’une volonté de tourner la page ?

Second volet : présentation du projet de résolution, feuille de route pour les 4 ans à venir. A Grenoble, 22 points de ce texte ont été discutés sous la forme d’un débat contradictoire. Pour 16 des 22 débats, le SCERAO et le congrès ont voté dans le même sens.

Troisième volet : élection du bureau national confédéral BNC (38 membres).

Pour la troisième fois, Jacqueline Giraud-Eyraud, candidate de l’union régionale PACA n’a pas été élue. Trop de contentieux avec la confédération. Dommage, PACA est une grande région. Jacqueline a montré sa volonté de fonctionner dans la CFDT. Aurait-elle tant d’influence, que sa seule présence au BNC le mettrait en danger ?
Au sein de la commission exécutive, l’élection de Laurence LAIGO, récemment arrivée à la CFDT, nous interroge. Sans remettre en cause ses compétences et sa personnalité. Manquons-nous de ressources militantes internes pour nécessiter un recrutement externe ?

Le congrès est aussi l’occasion de recevoir des personnalités du monde syndical.

Le syndicaliste chinois a été chaleureusement applaudi. La CFDT marque son attachement au syndicalisme mondial surtout dans les pays où il est réprimé.

Deux points essentiels dans l’intervention de Guy Rider, secrétaire général de la Confédération Internationale des Syndicats Libres (CISL). Notre combat contre le CPE a été soutenu par les syndicalistes du monde entier. En octobre 2006, les 2 confédérations syndicales mondiales fusionneront. CISL et Confédération Mondial du travail (CMT).
Julie COUDRY, de la Confédération étudiante (Cé), elle a été beaucoup applaudie, presque trop.... La Cé est pour l’instant très petite, soutenons-là mais laissons-la se construire.

En conclusion, vos trois délégués sont revenus fatigués mais ravis. Ils sont confortés et motivés pour continuer leur travail de militant au quotidien avec vous.