SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > TOUR D’HORIZON > 13 milliards d’€ de déficit pour la sécurité sociale

1er octobre 2007

13 milliards d’€ de déficit pour la sécurité sociale

13 milliards ! Cela n’est pas une petite somme.
Cependant à y regarder de plus près, nous ne sommes pas devant une catastrophe non plus. Car le budget de la sécurité sociale c’est 300 Milliards pour nous permettre à tous d’être soigné à très bas prix voire gratuitement.
La devise des créateurs de la sécurité sociale en 1946 était bien de «  cotiser selon ses moyens pour être soigné selon ses besoins  », toute la philosophie de notre système de santé.

J’imagine déjà les réactions de certains d’entre vous !
On ne peut pas soigner tout le monde en France
La Sécurité sociale est en déficit
Chacun doit contribuer

Et vous avez raison. On ne peut pas soigner tout le monde ! Enfin, quand même presque.
Car depuis que notre sécurité sociale existe. Plus de 50 ans, elle en a soignée cette vieille dame du monde. Elle en a évité des morts de nourissons. Elle a permis à de nombreux vieillard de connaître leurs petits enfants, elle en a sauvé des cancéreux, des cardiaques, des transplantés...
Finalement, depuis plus de 50 ans et pour seulement un petit déficit aujourd’hui de 13 Milliards, elle nous a rendu bien des services notre sécurité sociale.
On ne peut pas soigner tout le monde, mais elle a soigné beaucoup de monde. Et beaucoup d’entre nous.
Chacun doit contribuer. Et vous avez encore raison. Pensez ! Si tout le monde contribuait, nos indispensables capitaines d’industries et leurs «  stock options » permettrait d’un coup à boucher un trou d’environ 6 Milliard d’€. Les patrons peuvent bien donner un petit coup de pouce à leur ami Sarkozy !
Chacun doit contribuer. Très bien alors pourquoi l’intéressement et la participation ne sont pas soumis à cotisation (hors CSG CRDS) ? Cela éviterait que les employeurs préfèrent ce type de rémunération plutôt que d’augmenter les salaires
Si nous réglementions mieux le marché Européen, des entreprises bien Françaises qui s’installent dans les pays limitrophes payeraient quand même une juste contribution pour le maintien de notre sécurité sociale.
Et c’est plus de 30 Milliars d’€ dans les caisses.
Est ce bien raisonnable, de mettre en place un système d’exonération de charges sociales pour les heures supplémentaires ? [1]
Il a aussi un certain nombre d’économies réalisables : les équipements de santé sont bien souvent des « chasses gardées », ce sont les industriels qui fixent les prix et qui les imposent aux organismes de santé qui n’ont pas d’autre choix que d’accepter.
Ensuite, si cela s’avère nécessaire, il faudrait peut être augmenter nos propres contributions à travers la CSG, mais ne mettons pas la charrue avant les boeufs !

C’est là où je voulais en venir.
Aussi étrange que cela puisse paraître nous devons maintenir notre système de santé par tous les moyens, yc par notre contribution. Il faut que ceux qui ne payent pas aujourd’hui alors qu’ils ont un revenu, payent demain.
Pourquoi vouloir payer encore ?
Mais parce que je viens de voir SiCKO le film de Michael Moor. Dans son pays les citoyens ne sont couverts qu’en souscrivant une assurance maladie privée.
Ceux qui n’ont rien, meurent, c’est simple.
Les autres, ceux qui peuvent peu payer, sont mal couverts. Car le système vient de se pervertir. Ces assurances privées sont côtées en bourse, moins elles soignent et plus les cotisations versées par leursaffiliés peuvent fructifier et rapporter des dividendes aux actionnaires. L’inverse de notre sécurité sociale. Qui elle, soigne [2] en espérant faire des gains en matière de bien être et de santé publique mais aucun gain en matière financière. Au mieux c’est l’équilibre. Au pire le déficit que nous subissons en ce moment.
Aux états unis rien de tel ! Il faut passer par un médecin régulateur de son assurance privé pour obtenir le droit d’aller passer des examens.
Comme lorsque vous demander l’autorisation à votre assureur automobile l’autorisation de remplacer le pare brise de votre véhicule. La différence, c’est que le prix à payer pour une chimiothérapie est bien loin du prix d’un pare brise et que les clients ne sont pas des voitures.
Si la société d’assurance maladie privée espère battre des reccords de cotation il est indispensable qu’elle réduise au maximum le nombre de prises en charge. Sinistre, Michael Moor dénonce ce machiavélisme. C’est le rôle du médecin régulateur de l’assurance privée. Objectif : Refuser au maximum l’autorisation de prises en charge d’une patologie.
Raffinement suprême, ceux qui ont une couverture meurent avec leurs assurances. Au moins, ont-ils permis au cours de l’action de leur compagnie d’assurance de grimper un peu plus.

Les témoignages de ce film sont poignants. Mais lorsque vous sortez de cette séance vous ne pouvez plus être le même. Vous vous souviendrez de ce couple plutôt riche (enfin plus que moi et souvent plus que vous à quelques exceptions près) dont le mari a perdu son travail et donc sa couverture de santé, suite à 3 attaques cardiaques. Ils sont complètement ruinés, car Madame a un cancer. Pour payer le traitement de chimiothérapie, ils ont vendu leur belle maison. Ils n’ont plus rien.
Vous ne les oublirez jamais eux et certains autres, car en filigrane, vous ne pouvez pas ne pas pensez que l’on essaye en ce moment de nous faire vivre le même scénario. Et si le scénario se réalise (le cauchemard devrais-je dire), il se pourrait bien qu’un jour plus ou moins éloigné nous en soyons au même point.
Alors lorsque vous sortirez de ce film, vous penserez comme moi que 13 Milliards c’est loin d’être grave. Et vous serez d’humeur plutôt joyeuse.
Vous penserez que nous allons les renflouer les 13 Milliards, que nous allons chercher l’argent là où il se trouve et si cela ne suffit pas et bien nous en ajouterons encore de notre poche, car un petit pourcent de CSG en plus [3], cela ne nous fera pas boîter !
De toute façon, cela nous fera toujours bien moins mal que de devoir choisir aux urgences si les chirurgiens doivent recoudre un ou 2 doigts à leur patient qui vient d’en perdre 2 ! Oui car deux doigts c’est 60000 Dollards ! Et même si vous n’êtes pas trop gêné aux entournures 44000€ (avec la parité du moment) ne se trouvent pas sous le matelas...

 Et attention, la dérive a déjà commencé avec la franchise médicale, tout le monde devra payé non plus en fonction de ses moyens mais en fonction de ses besoins, ... autrement dit, c’est l’inverse de la devise de notre SECU !!

Sicko un film indispensable à voir, pour mieux prendre conscience de notre bonheur !

  Santé !

info portfolio

Michael Moor

Notes

[1nouvelles dispositions mises en place le 1er octobre 2007 par décret du Gouvernement SARKOZY... et oui, c’est lui qui gouverne et pas son 1er ministre !

[2même si elle pourrait mieux faire notamment en matière de soins préventifs, par exemple soigner les dents c’est souvent prévenir des problèmes gastriques

[3à partir d’un revenu minimal à déterminer, il ne s’agit pas de faire payer les tous petits salaires !!